13 296 personnes connectées

Deux aveugles retrouvent partiellement la vue grâce à des implants rétiniens !

Après avoir reçu des implants rétiniens électroniques, deux Britanniques aveugles ont pu distinguer des formes et des objets partiellement. Une merveilleuse avancée qui constitue une très bel espoir. À découvrir tout de suite sur DGS !

C’est l’entreprise allemande, Retina Implant, qui est à l’origine de cette technologie. Il s’agit d’une micropuce placée sous la retine, mesurant 3 mm de côté. Elle est composée de 1 520 électrodes qui captent la lumière pour la transformer en un signal électrique et le transmettre, via le nerf optique, au cerveau afin de recréer une image. Le système placé derrière l’oreille, est relié à l’implant grâce à un fil très fin qui traverse la paroi de l’oeil.

Chris James, aveugle de l’oeil gauche et ne pouvant percevoir que des ombres et des lumières de l’oeil droit, a reçu un implant rétinien. Dès son activation, il a pu distinguer les contours de certains objets mais aussi découvrir un aperçu de sa femme ! Le second patient, Robin Millar, totalement aveugle, a quant à lui recouvré une vision partielle, en noir et blanc, lui permettant de distinguer certaines choses par contraste, comme une une fenêtre ouverte face au soleil. Étonnamment, il a également redécouvert quelque chose d’exceptionnel : «J’ai fait des rêves avec du vert, de l’orange, du turquoise et du bleu très intenses, des parties de mon cerveau qui étaient inactives depuis 35 ans se sont réveillées grâce l’implant rétinien. J’apprécie beaucoup ça».

Depuis six ans, Retina Implant teste cette rétine artificielle sur différents patients. En 2010, Miikka Terho, un Finlandais, avait été un des premiers a recouvrir partiellement la vue grâce à un implant de ce type. Lui, avait alors distingué des couleurs. Aujourd’hui, les essais cliniques se sont élargis au Royaume-Unis, aux Etats-Unis et en Asie. Cet implant représente un espoir considérable pour les personnes souffrant de rétinite pigmentaire ou de dégénérescence maculaire liée à l’âge en leur permettant de sortir du noir total et donc de faciliter certaines actions du quotidien !

Cette innovation vous donne t-elle espoir ?

En 1950, l’Inde a refusé de participer à la Coupe du Monde de Football parce qu’il fallait porter des chaussures

— @DailyGeekShow