12 971 personnes connectées

Ce désherbant 100 % naturel n’engendre aucun risque pour l’environnement ni pour la santé

Les multinationales de l’agroalimentaire n’ont de cesse d’appliquer leurs pesticides sur les cultures que nous consommons pour assurer la production intensive requise par le marché. Pourtant, la société Jade pourrait bien avoir développé une alternative écologique et saine à l’usage des herbicides : le Beloukha, un désherbant 100 % naturel qui ne présente aucun risque sanitaire.

Nous le savons, les pesticides sont mauvais pour la santé. Bien que le glyphosate soit accusé de favoriser le développement de maladies graves telles que le cancer ou la maladie de Parkinson, il reste le désherbant le plus utilisé en France. Malgré les risques sanitaires et environnementaux, la Commission européenne a d’ailleurs décidé de prolonger la vente de cet herbicide dans l’attente de nouvelles études scientifiques qui confirmeraient ses effets.

Le Beloukha ne présente aucun risque ni pour l'environnement, ni pour la santé
Le Beloukha ne présente aucun risque ni pour l’environnement, ni pour la santé

La société Jade, qui est basée en Gironde, s’est investie dans la recherche et le développement de solutions pour parer aux effets nocifs des pesticides sur l’environnement et la santé ; ses produits sont destinés à assurer la protection des plantes et du consommateur. Le Beloukha a, quant à lui, été créé en partenariat avec l’université de Shanghai en Chine.

Ce désherbant à base d’huile de Colza ne contient aucune substance chimique. 100 % naturel, le Beloukha n’engendre aucune pollution pour les sols, l’eau ou les airs, et ne contient aucune toxicité pour le consommateur. Le produit a déjà été homologué pour la maîtrise des adventices, l’épamprage des vignes et le défanage des pommes de terre.

En plus d’être écologique et sain, le Beloukha est aussi très efficace. Biodégradable en 2 jours, le produit met à peine 2 à 3 h pour agir et fait effet pendant 3 semaines. Cet herbicide révolutionnaire est donc parfaitement accordé au marché moderne qui requiert une culture optimale et intensive.

Associant productivité et respect de l’environnement, le Beloukha s’impose donc comme un modèle à suivre en matière d’herbicides. Espérons que Monsanto et Bayer en « prendront de la graine » !

Ces articles vont vous plaire

icone dossier

Un homme n’est vieux que quand les regrets ont pris chez lui la place des rêves.

— John Barrymore