12 057 personnes connectées

La Chine développe des satellites pour traquer les émissions de CO2 et ainsi combattre le réchauffement climatique

Alors que les problèmes environnementaux commencent à s’accumuler, la Chine, principal pays émetteur de CO2, vient d’annoncer le prochain lancement de deux satellites destinés à contrôler les émissions de gaz à effet de serre. Une avancée pour l’Empire du Milieu.

Depuis quelque temps, les pouvoirs publics chinois semblent avoir pris la mesure des dangers de la pollution. Les images des villes chinoises complètement plongées dans un brouillard de carbone, les différentes plaintes venues de l’intérieur comme de l’étranger ont peut-être incité les hommes politiques à réagir.

Shanghaiairpollutionsunset

La pollution est si élevée que, régulièrement, les dirigeants de Pékin demandaient aux habitants de ne pas quitter leur domicile, près de 2000 usines autour de la ville sont fréquemment fermées d’urgence pour freiner les émissions de gaz. Chaque année, des centaines de milliers de décès seraient liés à la pollution en Chine.

C’est pour lutter contre ce fléau que les autorités ont décidé d’utiliser des satellites pour mieux traquer les rejets de particules fines. Selon l’agence officielle Xinhua, le lancement de ces satellites sera l’aboutissement de quatre ans de recherches. Ils seront beaucoup plus efficaces pour mesurer les taux de CO2 que les habituels moyens terrestres.

Benxi_Steel_Industries

Les satellites seront achevés en mai 2016, lors du lancement, la Chine deviendra le troisième pays à avoir recours à des sondes spatiales pour mesurer les émissions de gaz, après le Japon en 2009 et les États-Unis l’an dernier. Cela montre une vraie volonté de la part de Pékin pour essayer de régler les problèmes de pollution. Quelles sont les questions qui vous concernent le plus en matière de protection de l’environnement ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux