12 185 personnes connectées

Découvrez le joyau de la nature, une chenille semblable à un bijou qui peuple la mangrove mexicaine

chenille-mange-feuille

Nous adorons les animaux insolites et parmi les découvertes qui nous ont le plus impressionnés, nous vous présentons la chenille joyau : une magnifique larve de papillon qui ressemble à une véritable gemme rampante. DGS vous fait découvrir cet insecte époustouflant.

Depuis le début du mois de mai, d’incroyables photos d’une chenille translucide et gélatineuse ont fait le tour d’internet. Le professeur de plongée et amateur d’animaux sauvages Gerardo Aizpuru a aperçu la créature en avril sur une feuille de palétuvier à côté de Cancun, au Mexique. Il a envoyé ses photos au Project Noah, une base de données amateur dans laquelle les utilisateurs ont identifié l’espèce comme étant la larve du papillon tout aussi étonnant nommé Acraga coa.

Bien que les amateurs ne soient pas certains à 100 % que cette chenille joyau appartienne bien à cette espèce, elle fait bien partie de la même famille de papillons, les Dalceridae. Les scientifiques ont identifié environ 84 spécimens différents de ces Dalceridae, dont les larves sont souvent appelées « chenilles limaces » en raison de leur apparence gélatineuse. Toutes possèdent cette couche étrange sur leur corps, transparente et épineuse, avec des couleurs différentes.

dalceridae-chenille-bleue

Ces chenilles utilisent des pigments vifs pour prévenir les prédateurs de leur toxicité, comme c’est le cas pour d’autres animaux, tels que les nudibranches. Pourtant, les biologistes n’ont toujours pas déterminé pourquoi certains Dalceridae sont si colorés. Daniel Janzen, de l’université de Pennsylvanie, en a élevé beaucoup en captivité. Il explique que malgré le fait que les larves bien visibles aiment passer du temps à marcher sur le haut des feuilles, comme si elle n’avaient pas peur des oiseaux, rien n’a prouvé qu’elles étaient venimeuses et elles ne piquent pas, contrairement à certaines de leurs cousines.

Les chercheurs ont pourtant quelques idées au sujet du rôle des épines gélatineuses de ces chenilles. Les cônes se cassent et se retirent très facilement, de la même manière que les lézards peuvent briser leur queue. Daniel estime que ce stratagème peut aider la larve à s’échapper lorsqu’elle est attaquée par un prédateur, même si les biologistes n’ont pas encore confirmé cette théorie. Dans une expérience pourtant, Marc Epstein, un spécialiste des insectes au Département de Nourriture et d’Agriculture de Californie, a placé les larves de Dalceridae dans des assiettes et y a également introduit quelques fourmis. Bien que les fourmis adorent dévorer les chenilles, la plupart les ont inspectées et s’en sont éloignées sans y toucher. Les plus téméraires ont mordu dedans et se sont retrouvées collées dans la gélatine, obligées de se nettoyer longuement les mandibules. La chenille joyau n’est donc pas venimeuse, mais sa substance collante suffit à rebuter les prédateurs.

dalceridae-papillon

chenille-joyau-verte

chenille-joyau-multicolore

Nous avons été très impressionnés par cette chenille gélatineuse et transparente. Une fois de plus, nous ne pouvons qu’admirer les merveilles à qui la nature donne vie. Pour les plus passionnés d’entre vous, n’hésitez pas à rendre une petite visite à cette chenille qui imite un serpent pour se protéger. À la rédaction, les amoureux des insectes voudraient beaucoup adopter l’une de ces magnifiques créatures :D. Trouvez-vous cette bestiole époustouflante ou au contraire pas très ragoutante ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Chaque année ce sont 25 milliards de bouteilles de verre qui sont triées et recyclées en Europe.