13 884 personnes connectées

L’espoir est là où on ne l’attend pas : cette algue étonnante emmène les traitements jusqu’aux cellules cancéreuses

une-cancer-algue Des diatomes via Shutterstock

La recherche médicale est décidément bien spectaculaire. Robotique, modification du génome, clonage de cellules, les hommes se consacrent énormément à essayer d’améliorer leur santé. Et on les comprend. Dans un article récemment publié, une équipe de chercheurs australiens annonce avoir découvert un meilleur système de diffusion des médicaments contre le cancer dans le corps humain, en utilisant des algues.

Le cancer est une maladie qui fait des ravages, certains sont bénins, mais beaucoup sont durs à traiter. Recevoir le diagnostic n’est jamais agréable, surtout quand on sait que les différentes thérapies sont lourdes et pas toujours couronnées de succès. Depuis une grosse décennie, pour favoriser la distribution des traitements dans le sang vers les cellules cancéreuses, les scientifiques utilisent la technologie des nanoparticules. Des composants faits de graphène (dérivé du carbone) servent de « véhicule » aux médicaments pour les emmener directement sur les tumeurs.

 

Diatom_2

 

Désormais, les scientifiques se penchent vers d’autres matériaux, un peu plus « naturels », les diatomées. Ces algues aquatiques microscopiques faites de silice sont plus résistantes à l’érosion dans le corps humain, tout en étant complètement biodégradables. Ce qui en fait des transporteurs idéals pour les traitements anti-cancéreux. La Thalassiosira pseudonana, de son petit nom, a bien sûr été quelque peu modifiée génétiquement par les chercheurs pour la rendre encore plus efficace.

Ainsi dopées, les cellules de l’algue ne sont pas détruites par les anticorps de l’organisme et peuvent amener plus facilement les médicaments vers les tumeurs. Pour leurs tests, les scientifiques se sont concentrés sur la lutte contre le neuroblastome, le cancer le plus courant chez l’enfant, ils ont modifié l’algue pour qu’elle se dirige directement vers les cellules cancéreuses.

Diatoms

Ces expériences, pour l’instant menées en laboratoire et sur des souris, sont très satisfaisantes. Selon l’article, dans les boîtes de pétri, 90 % des cellules malades ont été détruites grâce à ce nouveau mode d’acheminement. Selon les experts en charge du projet, même si pour l’instant ils n’en sont qu’au tout début de leurs recherches, les progrès sont déjà très encourageants et pourraient, à terme, aider à traiter un grand nombre de cancers, même ceux qui restent pour l’instant incurables.

Des perspectives plutôt réjouissantes pour toutes les victimes du cancer qui pourront un jour en profiter. Et c’est toujours fascinant d’observer les avancées de la médecine. Seriez-vous prêt à vous soigner en ingérant des algues, aussi microscopiques soient-elles ?

Ces articles vont vous plaire

La production d’un kilo de miel mobilise l’énergie de 6000 abeilles pendant 2 semaines

— @DailyGeekShow