— lev radin / Shutterstock.com

Le physicien et entrepreneur Stephen Wolfram vient de lancer un défi de taille : trouver une nouvelle théorie fondamentale de la physique. À cet effet, il a créé un projet qui fait appel aux scientifiques ou toute personne ayant des connaissances en physique pour développer la théorie.  

Un projet de physique de toute splendeur

Stephen Wolfram, physicien, informaticien et entrepreneur, estime que l’Univers est un vaste réseau de relations en croissance qui constitue l’espace et tout ce qu’il contient. Dans cette optique, Wolfram voit la base de la théorie ultime qui sous-tend toute la loi physique. Le physicien avait déjà exprimé une théorie similaire il y a 18 ans dans un papier intitulé « A New Kind of Science ». Mais à l’époque, sa théorie était encore un peu floue. Maintenant, il pense avoir trouvé une vision plus précise de la façon d’expliquer la réalité. « Je suis ravi de dire que je pense que nous avons trouvé une voie vers la théorie fondamentale de la physique », a-t-il écrit dans un document de synthèse publié le 14 avril.

Le physicien pense ainsi qu’il a trouvé un cadre qui unifie la relativité générale, la mécanique quantique et tout ce que nous savons sur la physique. Il pense également que lorsque nous trouverons le lien entre tous ces éléments, nous aurons enfin trouvé le modèle de notre Univers. Pour trouver ce lien, Wolfram a ainsi lancé le projet « The Wolfram Physics Project », qu’il décrit comme étant « un projet pour trouver la théorie fondamentale de la physique ». Dans le cadre de ce projet, Wolfram ne sera pas le seul à participer étant donné qu’il invite tout le monde à soumettre une idée.

Un point de départ bien fourni

En ce qui concerne le fond et la forme du projet, il expose les théories de son créateur et fournit toute la documentation qui justifie ses affirmations selon lesquelles il a déjà progressé dans la compréhension de l’espace, du temps et de la nature des particules élémentaires. Fondamentalement, le projet consiste à créer des modèles de type graphique de nombreux univers possibles, tels que définis par des règles qui déterminent comment le modèle évolue. Au fur et à mesure que les graphiques deviennent plus complexes, cela va générer des phénomènes qui méritent d’être étudiés en profondeur.

Ainsi, au cœur de l’approche de Wolfram se trouve la notion d’hypergraphe. Dans ce contexte, les graphes sont des représentations schématiques d’un réseau de lignes reliant des points. Mais la réalité ne pouvant pas être traduite par des lignes reliant des points sur une feuille de papier plate, Wolfram a décidé d’utiliser des visualisations informatiques pour représenter les relations dans des hypergraphes.

Pour mettre au point les bases de son projet, Wolfram a notamment eu recours à l’aide de deux étudiants : Jonathan Gorard et Max Piskunov. Pour aider les volontaires au projet, Wolfram et ses collaborateurs ont posté sur Internet des vidéos d’une durée totale de 430 heures en plus du document de synthèse de 800 pages. Le physicien partage également de temps en temps ses idées en direct via des vidéos livestream sur Twitch. Pour ceux qui sont intéressés par le Wolfram Physics Project, ils peuvent y participer en contactant Wolfram et ses collaborateurs via le site web dédié au projet.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Ayant une formation en physique,il est vrai que les formules sont identiques dans bien des domaines.Encore une relation entre masse et rayonnement.