© Doubleur / Wikipedia

Difficile d’oublier son grain de voix si particulier que son interprète, Patrick Poivey, aura prêté sur plusieurs décennies à Bruce Willis. Décédé à l’âge de 72 ans, le mardi 16 juin, Patrick Poivey était la voix de toute une génération. Son “Yippee Ki Yay” dans la saga Die Hard est l’une de ses répliques les plus connues. 

Pas facile d’être remarqué dans le doublage, caché derrière le jeu et le charisme d’un acteur pour lequel on prête sa voix. Pourtant, Patrick Poivey fut de ceux dont l’outil principal de leur travail firent leur renommée. Même le célèbre Guardian lui a rendu hommage.

À la télévision, à la radio, dans les documentaires mais surtout au cinéma, ce comédien qui a fait ses armes au Cours Simon débute le doublage ou la post-synchronisation, à l’aube des années 1970. Et quelle carrière suivra par la suite !

Décrit comme « un artiste immense » et « un mec bien » par la radio Rire et Chansons avec laquelle le comédien avait l’habitude de prêter sa voix, Patrick Poivey commence à se faire un nom dans les années 1980. C’est à cette période qu’il double de jeunes pousses d’Hollywood, de Don Johnson dans Deux Flics à Miami à Kyle MacLachlan dans Twin Peaks et plus tard dans Desperate Housewives. Suivront Tom Cruise dans Top Gun et Rain Man, Charlie Sheen, Mickey Rourke et bien d’autres encore.  

Cependant, ce sera surtout Bruce Willis dans Claire de Lune puis dans la saga Die Hard qui le fera accéder au rang des voix incontournables de la VF. Le John McClane français racontait d’ailleurs très bien son métier dans le documentaire Les voix légendaires du doublage.

Quel souvenir gardez-vous de cette voix unique ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de