Les solutions comme la voiture hydrogène et la voiture électrique face à la pollution des voitures diesel commencent déjà à avoir de l’élan. Toutefois la question reste maintenant de déterminer laquelle de la voiture hydrogène et de la voiture électrique convient le plus pour la conservation de l’environnement.

La voiture hydrogène

Comme leur nom l’indique, les voitures hydrogènes fonctionnent en consommant de l’hydrogène contenu dans des piles. Ces piles sont rechargeables. Quand leur réserve est épuisée, il faut les charger dans des stations-service spécialisées. Les voitures hydrogènes sont chargées avec des gaz ayant une pression de 700 ou 350 bars.

Les piles hydrogènes fonctionnent comme la plupart des batteries, avec les composantes habituelles : une cathode, une anode et un électrolyte. Pour produire de l’énergie, cette matière des piles est propulsée dans un catalyseur fait de platine. L’interaction entre le catalyseur et les molécules d’hydrogènes produit 2 ions et 2 électrons. Ces derniers sont utilisés par le moteur électrique comme source d’énergie. L’hydrogène, lui, se lie avec des molécules d’oxygènes et forme de l’eau à l’état de vapeur. Cette dernière sera ensuite évacuée vers l’extérieur.

Est-elle polluante ? 

Ces voitures présentent un grand avantage environnemental par le principe de fonctionnement de leur moteur. En effet, ces voitures, contrairement aux modèles à essence, ne produisent aucune sorte de molécules carbonées. Elles ne relâchent que de la vapeur d’eau dans son environnement immédiat. L’eau est aussi un gaz à effet de serre, mais son cycle dans l’atmosphère est trop court pour donner naissance à des dommages.

Les oxydes d’azote sont les seuls gaz potentiellement dangereux émis par les voitures hydrogènes. Cependant, la concentration des émissions de ces gaz par les voitures à hydrogène ne présente pas encore de risque pour les hommes et pour l’environnement actuellement.

© Wikimédia / Dr. Artur Braun

Bien que les voitures hydrogènes n’émettent pas de dioxyde de carbone, il serait faux de les qualifier de voitures qui ne polluent absolument pas. L’acte de pollution par ses voitures s’effectue pendant leur genèse et pour la fabrication de leur carburant.
Augmenter la proportion de voitures hydrogène dans le parc automobile du monde semble être une bonne solution pour préserver l’environnement. Cependant, la construction d’une voiture occasionne aussi beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. La pollution devra donc augmenter considérablement si on veut construire des millions de voitures de ce type.

Maintenant à propos du carburant, les émissions des voitures hydrogènes n’occasionnent peut-être pas le rejet de gaz néfastes dans l’atmosphère, mais la synthèse de l’hydrogène génère une grande quantité de gaz à effet de serre. En effet, la production de 1 kg de d’hydrogène correspond à l’émission de 10 kg de CO2. La pollution existe alors même en utilisant les voitures hydrogènes. En vérité, elle se retrouve seulement relocalisée.

La voiture électrique

La voiture électrique fonctionne en utilisant l’énergie de l’électricité contenue dans ses batteries. Ici, il n’y a plus besoin d’embrayage. Le courant dans la batterie de la voiture circule vers le moteur une fois que le conducteur appuie sur l’accélérateur. Il est ensuite converti en un courant alternatif pour permettre au moteur de fonctionner et à la voiture de rouler.

Conduire une voiture électrique ne ressemble vraiment en rien à conduire une voiture diesel. En effet, le modèle d’auto électrique ne possède pas de boite de vitesse. Du fait du fonctionnement de son moteur, la voiture électrique est considérée comme la voiture écologique parfaite. Comme elle n’émet aucune sorte de gaz, ce type de voiture ne participe évidemment pas à la détérioration de la couche d’ozone. Vu de cet angle, la voiture électrique semble être la réponse parfaite à la question « conduire sans polluer ».

Voiture électrique, pas tout à fait clean ?

Beaucoup ont pensé que « rien n’est parfait » ne s’appliquait pas à la voiture électrique. Cependant, ce n’est pas le cas. Si cette voiture est complètement « clean » en considérant ses émissions, la génération de l’électricité qu’elle consomme ne l’est pas. En effet, les centrales électriques contribuent considérablement à l’émission de gaz à effet de serre. Ce sont aussi de grands consommateurs énergétiques.

Comme les voitures hydrogènes et diesel, la construction des voitures électriques correspond aussi à une source d’émission de divers gaz à effet de serre.

Alors, voiture électrique ou à hydrogène pour être plus écologique ?

Contrairement à certaines idées reçues, la voiture à hydrogène dispose d’une motorisation électrique identique à celle de n’importe quelle voiture électrique.

La question est assez ardue, notamment car les deux types de voitures fonctionnent avec le même type de moteur. Elles sont toutes deux des solutions plus écologiques que la voiture diesel. C’est leur fabrication et la fabrication de leur carburant qui occasionnent des dégâts sur l’environnement. Il y a cependant un petit plus pour la voiture électrique. La production de l’hydrogène produit plus de dioxyde de carbone que la production de l’électricité. Les voitures hydrogènes émettent aussi de l’eau et une infime quantité d’oxyde de nitrate. La pollution est alors négligeable lors de la circulation d’une voiture hydrogène, mais elle existe.

En considérant tous les facteurs, la voiture électrique semble être plus écologique que la voiture à hydrogène. Maintenant, pour augmenter l’utilisation de la voiture électrique, il y a encore un grand travail dans la recherche de moyens plus économiques de produire assez d’électricité et de moyen plus efficace de la distribuer.

COMMENTEZ
8

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
6 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
Maurice Alexander MüllertimZewi NerisPipofSpidi Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
TNZ
Invité
TNZ

Considérer que la production d’hydrogène ne peut se faire avec des hydrocarbures et qu’il faut générer du CO² … est une bêtise. Le gaz H² peut être obtenu par plein d’autres procédés moins voire pas du tout polluants (électrolyse de l’eau par des énergies renouvelables, réactions chimiques de niveau terminal… Lire la suite »

sammmmh
Invité
sammmmh

D’accord avec @TNZ, il faut tout considérer : la mise en place de la chaine de production, la production en elle-même, la pollution d’usage, les pollutions de fin de vie des éléments, le pourcentage de recyclage.