― evgenii mitroshin / Shutterstock.com

À l’heure où nous parlons, nous pouvons compter plus de 600 000 décès liés au Covid-19 à travers le monde. Si certains pays ont recensé d’innombrables morts au cours de ces derniers mois, d’autres affichent en revanche un nombre minime de décès. C’est le cas du Vietnam qui recense zéro décès jusqu’à maintenant. La question se pose donc forcément : comment le pays asiatique a-t-il limité la propagation du virus ?

Le gouvernement a fait preuve de beaucoup de réactivité

Partageant une frontière avec la Chine et ne disposant pas d’autant de moyens financiers que son voisin, le Vietnam enregistre actuellement très peu de cas de contamination et zéro décès lié au coronavirus. C’était pourtant l’un des premiers pays à compter un cas officiel de Covid-19. Récemment, la Johns Hopkins University a révélé comment le pays asiatique a pu limiter la propagation de ce virus meurtrier.

Lorsque la Chine a annoncé son premier mort du coronavirus le 11 janvier dernier, le gouvernement vietnamien a tout de suite établi des mesures de surveillance strictes de ses frontières. Les autorités ont notamment traqué les cas suspects à l’aéroport international et ont soumis les personnes provenant de régions à haut risque à une quarantaine obligatoire. Quelques jours plus tard, le 15 janvier, le ministère de la Santé a coopéré avec l’Organisation mondiale de la santé pour établir une stratégie de lutte efficace.

Les écoles ont tout d’abord été fermées. Des mesures de confinement ont ensuite été mises en place dans les zones avec les plus grands nombres de cas. En avril, le pays entier est ensuite entré en phase de confinement. Suite à cela, des tests massifs ont été effectués sur l’ensemble du territoire. Le gouvernement a notamment procédé à 27 000 tests par jour à partir de la fin du mois d’avril.

Une stratégie ciblée

Outre les dispositions citées précédemment, le Vietnam a également établi une stratégie ciblée. Les personnes détectées positives ont notamment été mises en isolement à l’hôpital. Mais ce n’est pas tout, toutes les personnes ayant été en contact avec ces dernières ont systématiquement été testées et mises en quarantaine, au lieu d’être renvoyées à leur domicile comme en France.

Bien entendu, le Vietnam enregistre également si peu de cas grâce au respect de ces mesures par la population. Malgré la rudesse des mesures imposées par le gouvernement, les habitants n’ont pas hésité à donner leur soutien à ce dernier. Tout le monde s’est fixé pour but de combattre le virus. Sur les réseaux sociaux, les internautes encouragent les professionnels de santé et incitent les autres à rester à leur domicile. Les artistes locaux ont même créé une chanson pour expliquer le mode de propagation du virus et les gestes barrières à adopter pour limiter le nombre de contaminations.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de