Dans le monde, ce sont les habitants du Vatican qui boivent le plus de vin. La consommation par habitant y est la plus élevée de la planète, et ce, chaque année avec une large avance sur la deuxième place. Les quelque 800 habitants en sont donc de grands amateurs.

C’est d’après une étude américaine du Wine Institute que nous apprenons que chaque habitant consomme en moyenne 74 litres de vin par an. Pour vous donner une bonne illustration, cela fait presque 100 bouteilles de 75 cl par année. C’est quasiment le double de la moyenne française !

Afin d’essayer d’expliquer ces résultats incroyables, la presse italienne s’est livrée à des théories : le vin de messe serait un moyen facile de consommer une grande quantité de vin, quand il est bu par les prêtres. Mais, la Stampa nuance en expliquant que les prêtres sont censés se limiter à une seule gorgée, lors de la communion par exemple. Deuxième hypothèse, le supermarché du Vatican, connu sous le nom d’Annona, est sans taxe ! Sans aucune forme de TVA, il faut posséder une carte spéciale d’employés ou retraités du Vatican, qui est aujourd’hui donnée à 5 000 personnes. On peut imaginer que certains achètent pour leurs amis.

Enfin, dernière hypothèse, ce serait à cause de la démographie si particulière de cette cité-Etat. Il faut rappeler que le Vatican ne compte que 800 habitants, et en majorité ce sont des hommes âgés, sans aucun enfant. Cela représente donc une population bien plus favorable au vin, puisque tout le monde est un potentiel consommateur. Derrière les 74 litres de vin de moyenne du Vatican, on trouve le Luxembourg avec 56 litres, puis Andorre avec 46 litres. La France est derrière avec 42 litres par an.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Cabiron Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Cabiron
Invité
Cabiron

Et pourtant la France passe pour un pays où il fait bon vivre…
Peut-être que les habitants du Vatican, liés à une solitude certaine, sont plus sujets encore à s’occasionner de « petites pauses » ?