— TY Lim / Shutterstock.com

Avec ce centre de confidentialité, destiné à centraliser tout ce qui touche à ce domaine, Twitter entend « rendre la confiance que ses utilisateurs lui accordent » en ce qui concerne le traitement et la sécurisation de leurs données.

Un meilleur contrôle des données pour l’utilisateur

Twitter vient de lancer son site (en anglais) dédié à la sécurité et la à vie privée. Il va permettre au réseau social de communiquer à ce sujet, de concentrer ses initiatives, de présenter ses nouvelles fonctionnalités en matière de confidentialité et de recenser d’éventuels incidents (bugs et failles de sécurité) afin de faciliter leur correction. Ses règles en matière de vie privée y sont également détaillées, ainsi que les usages pouvant être faits des données stockées sur ses serveurs. L’utilisateur pourra ainsi connaître leur nature, les raisons qui poussent le réseau social à les collecter, ainsi que la marche à suivre pour les limiter.

Le principal changement annoncé concerne la migration des comptes de l’Irlande vers la Californie pour les utilisateurs ne résidant ni en Europe ni aux États-Unis. Selon Twitter, les possibilités de personnalisation concernant le traitement des données utilisateurs qu’il ambitionne d’offrir s’accorderaient mal avec le RGPD. Texte destiné à encadrer de manière égalitaire le traitement des données sur l’ensemble du territoire européen, ce dernier a pour objectif de renforcer les droits de l’utilisateur, de responsabiliser les acteurs traitant les données et de renforcer la coopération entre les autorités de protection des données.

Clarifier la propriété intellectuelle octroyée à Twitter

Ces nouvelles dispositions en matière de confidentialité seront conformes au California Consumer Privacy Act, obligeant les grandes entreprises y résidant à offrir davantage de transparence aux consommateurs et de contrôle sur leurs données personnelles. La licence de propriété intellectuelle octroyée par les utilisateurs à Twitter lorsqu’ils publient du contenu est également en cours de clarification. « Nous souhaitons que les utilisateurs comprennent que lorsqu’ils mettent du contenu sur notre plateforme, nous pouvons le trier, le transformer et le traduire », a détaillé Twitter.

Plus tôt cette année, Twitter avait annoncé avoir « accidentellement » stocké et partagé la localisation de certains de ses utilisateurs ainsi que leurs données avec des annonceurs sans leur permission préalable, exposé des tweets privés d’utilisateurs Android et admis que les numéros de téléphone pouvait avoir été utilisés pour proposer des annonces ciblées. Dans un billet de blog, la société a reconnu « ne pas être irréprochable en matière de protection de la vie privée et des données » et assuré que la protection de la vie privée et des données allait largement évoluer.

Les nouvelles politiques de Twitter en matière de confidentialité entreront officiellement en vigueur le 1er janvier 2020.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de