4. Une femme devenue hyperempathique après une chirurgie du cerveau

cerveau

Il est assez évident que les chirurgies du cerveau sont complexes donc ce n’est pas non plus surprenant qu’il y ait certaines complications durant l’opération. Pourtant, personne n’aurait pu imaginer qu’une personne puisse être atteinte d’hypersensibilité après une intervention. Encore une fois, la chirurgie avait pour but de traiter l’épilepsie d’une patiente. Après l’opération, la jeune femme s’est alors sentie différente. Elle a soudainement senti « une sorte d’excitation émotionnelle spectaculaire », une sensation qu’elle ne connaissait pas.

Elle ressent alors plus intensément ses propres émotions mais aussi celles de ceux qui l’entourent, de personnes qu’elle voit à la télévision ou de personnages de romans. Ce qui est vraiment étonnant dans le cas de cette patiente c’est que la partie opérée par les chirurgiens est l’amygdale. En enlevant des parties de cette région on s’attend habituellement à voir la personne éprouver des difficultés à lire les émotions des autres. Pourtant, la patiente semble avoir un tout autre effet secondaire après l’ablation de certaines parties du lobe temporal : une capacité d’hypersensibilité.

 

5. Des docteurs qui avaient oublié des instruments chirurgicaux à l’intérieur de leurs patients

instrument-chirurgie

La probabilité d’avoir des instruments chirurgicaux oubliés dans votre corps lors d’un opération serait comprise entre 12,5 % et 0,02 % selon diverses statistiques. Quoi qu’il en soit, l’idée même d’avoir de tels instruments coincés à l’intérieur de son corps fait assez peur. Pourtant, les chirurgiens conviennent que cela arrive bien plus souvent que l’on peut le croire. En moyenne près de 250 instruments chirurgicaux sont utilisés pour une opération donnée, et plus les opérations sont grandes plus cela nécessite d’instruments (600 outils pour de grandes chirurgies). Il est donc simple de comprendre que certains objets se perdent. Une des victimes de ces oublis, Daryoush Mazarei, n’a jamais pu se remettre de son opération même deux ans après celle-ci. Le jeune homme se plaignait de douleurs sérieuses à l’abdomen. Les médecins ont pourtant longtemps ignoré le problème en affirmant à Daryoush qu’il devrait plutôt avoir recours à un traitement psychiatrique. Daryoush n’a jamais voulu croire quoi que ce soit, et restait persuadé que la cause était tout autre. Les médecins ont alors cédé, et en passant ce dernier au scanner ils ont découvert 10 enrouleurs « laissés dans l’abdomen ».

Un des cas les plus choquants a été celui d’un patient allemand, Dirk Schroeder. Ce dernier s’est retrouvé avec 16 objets dans le corps en sortant d’une opération de routine de la prostate. Ainsi le problème était le même que celui de Dirk, il ressentait des douleurs insupportables jusqu’à ce que les médecins décident de réexaminer le patient. Il ont alors découvert entre autres : une aiguille, un rouleau de six pouces de bandage, une compresse, des tampons et une partie d’un masque chirurgical. Il a alors fallu 2 opérations chirurgicales distinctes pour tout enlever.

 

6. Une patiente qui a subi une chirurgie dentaire se retrouve avec un nouvel accent

chirurgie-bucale

Il ne semble pas incroyable qu’une chirurgie dentaire puisse changer la façon dont vous parlez : une coupure malencontreuse au niveau des cordes vocales, de la langue ou des dents pouvant mener à un trouble de la parole. Ce qui est étrange c’est lorsque l’on se réveille de sa chirurgie et que l’on parle avec un tout nouvel accent ! C’est ce qui est arrivé à Karen Butler qui vit dans l’Oregon (Etats-Unis). Elle a subi une chirurgie dentaire de l’implant.

En se réveillant, la jeune femme parlait avec un accent qui n’était pas le sien : un mélange étrange d’irlandais, écossais, anglais, australien, allemand avec une petite touche africaine (du Sud). Karen est donc coincée avec cet accent incontrôlable et qui la surprend elle-même parfois. La jeune femme souffre de ce que l’on appelle le syndrome de l’accent étranger, une maladie rare qui affecte pas plus de 100 personnes dans le monde. Karen est cependant la première à contracter cette maladie sans avoir souffert de dommage au cerveau tel qu’un AVC. Karen et sa famille ont pris un peu de recul aujourd’hui et préfèrent en rire : ce qui vaut mieux vu le caractère permanent de cette maladie.

 

7. Une femme qui a des flatulences incontrôlables depuis son opération

femme-pete-accouchement

L’accouchement est une expérience relativement sûre grâce à la médecine moderne, mais il demeure des risques tant pour la mère que pour l’enfant. Pour Amy Herbst, une chanteuse d’opéra, les complications ont été et restent plus qu’embarrassantes. Le jour de l’accouchement, une infirmière a effectué une épisiotomie (petite incision pour élargir l’ouverture vaginale) sans demander au préalable l’autorisation à Amy ou à son mari. Après l’accouchement, la patiente s’est plainte de flatulences et d’incontinence sévère en particulier lors de ses représentations. Depuis la jeune femme a dû arrêter sa passion car son problème était bien trop contraignant. La jeune femme et son mari ont donc porté plainte contre l’hôpital dans lequel Amy a accouché en réclamant des dommages et intérêts pour un peu plus de 2 millions d’euros.

C’est surprenant de voir ce que peuvent subir certains patients après une opération. A la rédaction, on leur souhaite bien du courage. N’oublions pas que la chirurgie sauve tout de même des vies tous les jours, cela nous rappelle d’ailleurs l’histoire touchante de ce bébé maintenu en vie 13 jours grâce à un coeur artificiel en attendant une greffe.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de