— © Toyota

Cinq ans après la sortie du premier modèle, Toyota vient de lever le voile sur sa nouvelle Mirai. Tout comme le design, qui a été repensé dans les moindres détails, l’autonomie du véhicule a été également accrue de 30 % par rapport à la précédente version.

Pour sa deuxième génération de véhicules fonctionnant à l’hydrogène, Toyota a mis la barre très haut afin d’épater ses futurs clients. L’équipe responsable était en effet au taquet pour la mise au point de sa grande berline. Ils se sont d’une part focalisés sur le rendement de la pile à combustible afin d’accroître l’autonomie du véhicule. D’autre part, ils ont grandement amélioré le design pour que la deuxième génération soit plus attractive que la première.

Comme l’indique Yoshikazu Tanaka, l’ingénieur en chef du programme Mirai : « Nous avons œuvré à créer une voiture au design émotionnel et attractif. Nous voulons que les clients disent “Je choisis cette voiture non seulement car elle roule à l’hydrogène mais parce que je désire cette voiture”. » Ainsi, la grande berline arbore des lignes plus gracieuses et sous le capot, elle embarque un dispositif plus performant. La deuxième génération sera en effet une voiture à propulsion, contrairement à la première qui était une traction.

Aucun détail n’a été pour l’instant dévoilé par le constructeur japonais concernant le moteur et le temps de charge du véhicule. Le prototype sera officiellement présenté lors du Salon de l’automobile de Tokyo qui se tiendra du 24 octobre au 4 novembre 2019. Toyota a désormais les yeux rivés vers l’avenir et vise d’ici 2025, des voitures 100 % écologiques

— © Toyota
— © Toyota
— © Toyota

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de