De récentes recherches menées sur les cigarettes électroniques les plus vendues en Amérique du Nord montrent que ces produits renferment des quantités importantes de toxines pouvant entrainer de graves problèmes respiratoires. Explications.

Une nouvelle étude accablante

Lancées il y a une dizaine d’années, les cigarettes électroniques sont présentées comme une alternative beaucoup moins nocive que les cigarettes classiques, mais de plus en plus d’études démontrent que leur utilisation est loin d’être sans risques pour la santé. Après la découverte de molécules toxiques pour les poumons dans les arômes ajoutés, une équipe de chercheurs d’Harvard a cette fois constaté la présence d’autres types de molécules particulièrement nocives pour l’appareil respiratoire dans les produits les plus vendus Outre-Atlantique.

Dans le cadre de leurs travaux, dont les conclusions ont été publiées dans la revue Environmental Health Perspectives, les scientifiques ont analysé la composition de 37 cartouches de cigarettes électroniques et de 38 e-liquides, et découvert que 81 % des échantillons contenaient du glucane, présent sur la paroi cellulaire de nombreux champignons, tandis que 23 % d’entre eux contenaient des quantités importantes d’endotoxines d’origine bactérienne. Deux types de molécules liées à de graves maladies.

Ces toxines entrainent des problèmes respiratoires aigus et chroniques

Les analyses réalisées ont montré une concentration plus importante d’endotoxines sur les arômes fruités, tandis que les glucanes concernait le tabac et la menthe. Comme l’a expliqué David Christiani, auteur principal de l’étude : « Les endotoxines bactériennes à Gram négatif en suspension dans l’air et les glucanes dérivés de champignons entraîne des problèmes respiratoires aigus et chroniques ». Celles-ci sont notamment responsables d’une détérioration importante des fonctions pulmonaires, et de l’aggravation de l’asthme.

L’équipe suggère que l’origine de cette contamination biologique proviendrait des matières premières utilisées pour chacun des arômes, et qu’elle aurait eu lieu lors de différentes étapes de la production de ces composés. Les mèches de coton que l’on retrouve dans les cartouches sont particulièrement pointées du doigt par les chercheurs, étant donné la tendance de cette matière à piéger les endotoxines et les glucanes (certaines cartouches contenaient jusqu’à 3,2 fois plus de glucanes que d’endotoxines).

Ces contaminants biologiques s’ajoutent à la longue liste des substances nocives entrant dans la composition des liquides et recharges pour cigarette électronique, qui compte 1,5 million d’adeptes en France.

La liste des substances toxiques contenues dans les cigarettes électroniques ne cesse de s’allonger.

COMMENTEZ
3

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
jm84Rittelcrux Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
crux
Invité
crux

Bien entendu que la Vape n’est pas safe à 100% mais plutôt que d’effrayer les gens et pointer les défauts il faudrait plus mettre l’accent sur l’immense bénéfice par rapport à la combustion d’une Cigarette.. Pour un Fumeur, c’est une délivrance et un recouvrement majeur de santé que de se… Lire la suite »