Poétique et émouvant, le jeu To the Moon vous plonge dans les souvenirs de ses personnages

La conquête de l’espace est certainement l’un des plus vieux rêves de l’humanité et nombreux sont ceux qui, à travers le monde, se sont déjà imaginés sur la Lune tout en sachant pertinemment l’aventure impossible. Les rêves, voilà véritablement le sujet du jeu To the Moon, cette petite production indépendante du développeur canadien Kan Gao. SooGeek vous embarque dans une aventure poétique dont vous ne ressortirez pas indemne.

 

En 2011, le studio Freebird Games sous la direction de Kan Gao présente aux joueurs du monde entier un jeu de rôle et d’aventure original. To the Moon nous plonge au cœur d’une entreprise au concept particulier : en effet Sigmund Corp. et ses chercheurs Eva Rosalene et Neil Watts sont chargés d’entrer dans l’esprit, la mémoire et les souvenirs de leurs patients pour réaliser leurs rêves. Plus ils regroupent de souvenirs, plus ils remontent à l’enfance et plus ils ont de chances de trouver le rêve enfoui de leur sujet. Cette opération réalisée sur les patients mourants doit les aider à enfin réaliser leur rêve et ainsi atteindre une dernière fois un bonheur ultime, la satisfaction d’avoir réussi.
Johnny, un vieil homme sur son lit de mort, a toujours souhaité aller sur la Lune. Mais pourquoi ? Il ne le sait pas. En remontant dans ses souvenirs, les deux docteurs découvrent les secrets du vieil homme, des brides de sa vie et enfin, la raison pour laquelle il veut partir pour l’espace. En recueillant le plus d’informations possible, ils pourront exaucer son souhait artificiellement.

Assez proche du roman graphique, du visual novel, To the Moon entraîne son joueur dans une aventure poétique assez éloignée des habituels jeux de rôle. En effet, cette création vidéoludique semble avant tout créée pour nous narrer une histoire, et pas des moindres. Entre imagination et réalité, le scénario du jeu nous emporte comme un bon roman et ce, dès les premières minutes. Ici, pas de raccourci, avant d’atteindre son but, le joueur s’aventure dans les souvenirs les plus personnels de Johnny, y compris sa vie de couple mouvementée et sa relation avec l’amour de sa vie.
to-the-moon-posterUne des grandes forces de To the Moon est sa musique. Elle nous entraîne dans la vie du personnage et parvient même à créer chez le joueur une certaine nostalgie tant l’empathie pour le personnage est forte. Elle participe à l’aspect poétique et mélancolique du jeu et aux sentiments qui s’y créent, un jeu ponctué, de temps en temps, par des touches d’humour.

Comprendre le fonctionnement du jeu n’a rien de compliqué : proche du point’n click, le jeu permet de fouiller l’environnement pour y découvrir des éléments de la vie du vieil homme. C’est à l’aide d’une souris ou d’un clavier que le joueur évolue dans To the Moon pour trouver des indices permettant de recomposer la mémoire du sujet. Différents puzzles se mettent sur son chemin, sans jamais être insurmontables ils apportent généralement plus de questions que de réponses.to-the-moon

to-the-moon-game to-the-moon-heros to-the-moon-reve

poster-lancement-jeu

 

To the Moon vous plonge dans un monde imaginaire, mêlé aux souvenirs d’un personnage à la vie bien remplie. C’est une promenade plus proche du roman que du jeu que propose Freebird Games mais qui constitue tout de même une expérience vidéoludique à ne pas manquer. L’histoire nous amène à nous poser des questions sur nos propres rêves et avec un peu de chance, To the Moon vous poussera même à réaliser les vôtres !


3,2 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution.

— OMS