— Deviatov Aleksei / Shutterstock.com

De récentes études menées par des chercheurs américains ont montré que les tatouages auraient des effets bénéfiques sur notre santé. En effet, la science a montré qu’en avoir plusieurs renforcerait le système immunitaire.

Un moment particulièrement stressant pour l’organisme

Afin de montrer que se faire tatouer serait bénéfique pour notre corps, des scientifiques de l’université d’Alabama ont réalisé, en 2016, des tests sur 29 personnes, avant puis après s’être fait tatouer. Neuf d’entre elles n’avaient jamais eu de tatouage. Les chercheurs leur ont prélevé de la salive qui a ensuite été analysée afin de calculer leur taux d’anticorps, autrement dit les immunoglobulines A (Iga) et de cortisol, l’hormone du stress. « Les Iga sont une première ligne de défense contre certaines des infections les plus communes que nous rencontrons telles que les rhumes », explique Christopher Lynn, chercheur ayant participé à cette étude. De plus, le cortisol a pour propriété de diminuer la réponse immunitaire.

Les résultats de l’étude ont montré que les personnes déjà tatouées avaient un taux bien plus élevé d’Iga que les personnes qui n’avaient jamais été tatouées auparavant. Ces informations montrent que se faire tatouer est un moment très stressant pour notre corps. « Cela ne fait pas seulement mal de se faire tatouer, ça vous épuise aussi », poursuit Christopher Lynn. Lorsque l’on se fait tatouer, le corps fait appel à des agents immunologiques afin de combattre les éventuelles infections sur la nouvelle zone tatouée.

Le tatouage renforce-t-il le système immunitaire ?

Aux États-Unis, près de 30 % des habitants sont tatoués. Les études mettent souvent en évidence les effets négatifs de cette pratique sur le corps, tels que le cancer de la peau ou des infections bactériennes. Or, ces récentes recherches prouvent que se faire tatouer a également des effets bénéfiques sur notre santé. « Le tatouage pourrait stimuler le système immunitaire d’une façon similaire à une vaccination, rendant moins vulnérable à de futures infiltrations pathogènes », expliquent les chercheurs dans leur étude publiée dans la revue American Journal of Human Biology.

Les personnes avec un taux d’Iga plus élevé ont une réponse immunitaire plus efficace. Les chercheurs expliquent que leur système immunitaire s’est renforcé et habitué au stress après avoir réalisé plusieurs tatouages, tout comme cela est le cas avec la pratique du sport, explique Christopher Lynn. « Après la réponse du stress, votre corps retourne à un équilibre. Cependant, si vous continuez à stresser, votre corps va continuer d’ajuster ses points de réglage internes et les décaler vers le haut, au lieu de retourner au même point. » Autrement dit, la douleur disparaît avec de l’entraînement. Après plusieurs tatouages, le corps renforcerait donc son immunologie.

Pour poursuivre ses recherches, Christopher Lynn a réalisé une seconde étude à l’aide de l’anthropologue Michaela Howells. Pour cela, ils se sont rendus sur les îles Samoa, situées en Océanie. Dans la culture de ces îles, les tatouages sont essentiels et constituent un véritable rituel. La pratique du tatouage y est faite depuis 3 000 ans et porte le nom de tatau. Les deux scientifiques ont prélevé des échantillons de salive de 25 personnes, aussi bien de Samoans que de touristes. Dans une étude, qui n’a cependant pas encore été confirmée, ils expliquent que le corps des personnes déjà tatouées était déjà préparé à réagir à la douleur et au stress. Tout comme pour la première étude, les personnes ayant déjà vécu l’expérience avaient un taux d’Iga plus élevé que les autres et donc une réponse immunitaire plus importante. Une réaction du corps particulièrement bénéfique pour leur santé.

Une étude qui doit encore être approfondie

Même si cette étude a mis en avant les éventuels effets bénéfiques des tatouages, le nombre d’échantillons étudiés reste limité. En effet, seulement 29 personnes, dont 24 femmes et 5 hommes, ont participé aux tests. De plus, le docteur Sylvie Stacy, spécialiste de médecine préventive à l’université d’Alabama, explique qu’elle n’a permis d’analyser que deux des diverses substances prises en compte dans la réponse immunitaire du corps.

Il reste donc beaucoup à faire pour confirmer qu’avoir des tatouages permettrait de renforcer le système immunitaire. La poursuite de leur seconde étude réalisée aux Samoa sera un moyen de renforcer leurs résultats. Jusqu’à présent, l’immunité ne semble pas être une raison suffisante car il existe d’autres moyens qui permettent de renforcer le système immunitaire, tout comme un régime alimentaire équilibré et un bon cycle de sommeil.

Sylvie Stacy précise que les résultats de l’étude peuvent être également interprétés de manière différente. En effet, il n’est pas exclu que les personnes qui ont été tatouées plusieurs fois pourraient avoir un meilleur système immunitaire. Cela leur aurait sans doute permis de récupérer plus facilement de leur séance de tatouage, les poussant donc à en faire davantage.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de