SpaceX ne cesse de surprendre avec ses lancements d’objets vers l’espace. Cette-fois, ce sont 60 satellites que le constructeur a envoyés ce jeudi, afin de commencer à créer sa “constellation de satellites” nommée Starlink…

Une fusée Falcon 9 de la société créée par Elon Musk a décollé sans incident depuis le Cap Canaveral en Floride à 02H30 GMT, avec à son sommet une coiffe entièrement remplie par les 60 satellites. Par la suite, chacun des satellites sera propulsé à une altitude d’environ 500 km.

L’objectif à terme de Starlink est d’envoyer près de 12 000 satellites qui permettraient d’avoir un accès Internet haut débit planétaire. SpaceX veut d’ailleurs anticiper les choses et prendre de l’avance dans le cas où des entreprises telles qu’Amazon souhaiteraient, elles aussi, fournir un accès Internet depuis l’espace.

Elon Musk a expliqué la semaine dernière que le système Starlink commencerait à être réellement opérationnel avec environ 800 satellites, ce qui nécessitera encore une douzaine de lancements si l’on se base sur ce premier jet. Reste à voir si SpaceX réussira à les envoyer sans encombre : la réussite de ce lancement repose également sur les conditions climatiques qui peuvent empêcher les fusées de décoller. Justement, c’est ce qui avait retardé le lancement de ces 60 premiers satellites.

Que pensez-vous des ambitions de SpaceX ?


COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de