champignons shiitakés
© frankenstoen / Wikimedia Commons

Il faut toujours faire très attention lorsqu’on consomme des champignons. Cet homme en est la preuve puisqu’il souffre désormais de dermatite à shiitaké – une maladie rare et douloureuse – après avoir consommé des champignons qui n’avaient pas été suffisamment cuits.

La dermatite à shiitaké, une affection relativement rare, est une réaction cutanée provoquée par la consommation de champignons shiitakés insuffisamment cuits. Cette maladie est principalement attribuée à un composé appelé lentinane, présent dans les champignons shiitakés, qui peut être décomposé par la chaleur pendant le processus de cuisson. Lorsque les champignons shiitakés ne sont pas suffisamment cuits, le lentinane reste intact et peut déclencher une réaction cutanée indésirable chez certaines personnes. La réaction survient généralement dans les 24 heures suivant l’ingestion.

Elle se manifeste par une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons et de cloques avec, souvent, des symptômes pseudogrippaux, tels que de la fièvre et des maux de tête. La dermatite à shiitaké est ainsi l’infortune qui a touché un homme âgé de 72 ans après avoir consommé des champignons insuffisamment cuits. Lorsqu’il a commencé à développer des stries rouges et douloureuses sur tout son dos, il est allé aux urgences pour une assistance médicale. Dans un premier temps, les médecins n’ont pas su ce qui lui arrivait. C’est seulement après lui avoir demandé ce qu’il avait récemment mangé qu’on a pu lui diagnostiquer la dermatite à shiitaké.

Heureusement, il ne s’agit pas d’une affection grave et, dans la majorité des cas, la maladie disparaît d’elle-même après un certain temps. En ce qui concerne le patient de 72 ans, les médecins lui ont tout de même prescrit des stéroïdes et des antihistaminiques pour soulager ses démangeaisons. L’étude a été publiée dans la revue The New England Journal of Medicine. Pour aller plus loin, voici le top 10 des champignons les plus toxiques et mortels.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments