Cette année, ce satellite de la NASA partira à la chasse de nouvelles exoplanètes

Un nouveau satellite va prochainement partir en mission au cœur de notre système solaire. Baptisé TESS, il a pour mission de traquer de nouvelles exoplanètes, et potentiellement des zones habitées par des formes de vie extraterrestres. 

QUELLE EST LA MISSION DE TESS ?

Derrière les initiales de TESS se cache sa mission : Transiting Exoplanet Survey Satellite. Imaginé par les chercheurs de la NASA, ce nouveau satellite va partir à la chasse des exoplanètes qui orbitent les quelques 200 000 étoiles les plus proches du Système solaire.

Pour ce faire, il utilisera la méthode des transits. Celle-ci consiste en l’observation des baisses de luminosité générées par le passage d’un astre devant une étoile.

L’exoplanète Kepler 452b

UN ALLIÉ DE TAILLE

La chasse aux exoplanètes prend une place toujours plus importante dans la recherche aérospatiale, car celles-ci ont le potentiel d’abriter la vie, et même de nous accueillir dans un futur très lointain. Les chercheurs espèrent donc qu’en observant les étoiles, le satellite découvrira quelques milliers d’exoplanètes.

Mais TESS ne travaillera pas seul. Il sera assisté dans sa traque par le James Webb Telescope. Le digne descendant de Hubble aura en effet la faculté de décrypter l’atmosphère des exoplanètes repérées, mais surtout d’y voir des signes d’activité biologique. Les exoplanètes possédant un bon potentiel (planètes rocheuses se situant dans la zone d’habitabilité de leur étoile) seront ainsi analysées par le télescope.

DÉBUT DE LA MISSION EN AVRIL

Assemblé et testé en Virginie, TESS a passé ses premiers mois sur Terre au centre Dulles. Le 15 février dernier, il a pris la route pour le centre spatial Kennedy. C’est là qu’il va subir ses derniers tests ainsi que toute la préparation nécessaire à son lancement.

Si les tests sont concluants, TESS pourrait décoller dès le mois d’avril et il sera lancé par la fusée Falcon 9 de SpaceX, la firme d’Elon Musk. Quant au James Webb Telescope, il ne sera lancé qu’en 2019.


Sur Twitter, 55% des utilisateurs sont des hommes.

— Twitter