16 témoignages insolites qui vous immergent dans la vie d’un astronaute en mission dans l’espace

L’espace est la future source des prochaines grandes innovations humaines. Mais il a aussi pour utilité d’en apprendre plus aux chercheurs sur les conditions de vie des astronautes. C’est par exemple l’un des objectifs de la mission de Scott Kelly, qui s’est prêté à un jeu de questions-réponses avec les internautes du monde entier. SooCurious vous présente sa vision de la vie dans le cosmos.

Scott Kelly a entamé, en mars 2015, une mission d’un an sur la Station spatiale internationale (ISS). Sur la plateforme, il a expérimenté la vie dans le cosmos, comme en dormant à plusieurs centaines de kilomètres de la Terre, ou en adaptant son régime alimentaire et ses relations sociales. Car un des objectifs principaux de son incroyable périple est de fournir aux chercheurs de précieuses informations quant aux effets de l’espace sur la vie humaine.

 

Scott Kelly : 

Espace-instagram-24

Ainsi, le temps d’un questions-réponses sur la plateforme en ligne Reddit, l’astronaute s’est livré à un échange avec des internautes, et a tordu le cou, sur le ton de l’humour, à certains clichés sur l’espace. Parmi ceux-ci, l’alimentation des astronautes, le sommeil en gravité zéro ou encore l’odeur du cosmos.

 

L’espace n’est pas si effrayant que l’on pourrait le penser

Espace-instagram-1

Espace-instagram

« Je ne me sens pas seul ou effrayé. Cela fait six semaines que je suis le seul Américain du côté américain de l’ISS et je me sens bien. J’ai seulement eu peur lorsque le commandement a appelé et privatisé le canal audio, ce qui veut généralement dire que quelque chose de mauvais se passe. »

 

Les Bahamas sont aussi belles depuis l’espace que sur Terre

Espace-instagram-2 Espace-instagram-33

« Mon endroit terrestre préféré à observer depuis l’espace est sans doute les Bahamas. Les couleurs brillantes et variées de l’eau bleue et le contraste depuis l’espace sont assez spectaculaires. »

 

Le premier repas de Kelly lors de son retour sur Terre ne se fera pas dans un fast-food

Espace-instagram-23 Espace-instagram-20

« La première chose que je vais manger sera probablement un morceau de fruit (ou un concombre) que me tendra l’infirmière russe aussitôt que je sortirai de la capsule spatiale et commencerai les contrôles de santé initiaux. »

 

La microgravité peut être bénéfique pour le corps

Espace-instagram-4

« Il semble que la pression sanguine est plus faible parce le sang n’a pas à lutter contre la gravité. »

« Mes muscles et articulations sont en meilleure forme ici que lorsqu’ils sont soumis à la gravité. C’est presque pareil que lorsque vous êtes dans un lit de repos. Il n’y a aucune pression ou douleur. Je m’étire avant de faire de l’exercice parce que mes muscles sont tendus, ils sont en sommeil, en quelque sorte. »

 

Ce n’est pas parce que ça a l’air facile que ça l’est

Espace-instagram-5

« Je pense que beaucoup de gens estiment que parce que l’on donne l’illusion que c’est facile, c’est facile. Je ne pense pas que les gens aient une appréciation du travail nécessaire pour accomplir ces missions, comme le fait qu’il y ait des humains qui vivent pendant 15 ans de leur vie sur la station spatiale. Il y a toute une armée de gens qui travaillent dur pour rendre tout cela possible. »

 

La meilleure pédicure peut parfois être le voyage spatial

Espace-instagram-29 Espace-instagram-6

« Dans l’espace, les cals sur vos pieds finiront par tomber. Donc le dessous de vos pieds devient très doux, comme des pieds de nouveau-né. Mais le haut de mes pieds développe une peau d’alligator parce que je les utilise pour me déplacer sur la station lorsque je me sers de foot rails (les rails qui permettent aux astronautes de rester stables, ndlr). »

 

L’espace a la même odeur que du métal qui brûle

Espace-instagram-7

Espace-instagram-32

« Les odeurs varient selon le segment de la station où vous vous trouvez. Parfois, cela sent l’antiseptique. D’autres fois, cela sent comme des ordures. Mais l’odeur de l’espace lorsque vous ouvrez la porte du sas me fait penser à du métal brûlé. »

 

La microgravité rend vos bras bizarres

Espace-instagram-8

« Dans l’espace, vos bras ne pendent pas le long de votre corps comme ils le font sur Terre car il n’y a pas de gravité. Cela fait bizarre de les avoir flottant devant moi. C’est plus confortable de les avoir pliés. Dans mon sommeil, ils ne flottent pas devant moi, je les mets dans mon sac de couchage. »

 

Uriner dans l’espace peut devenir assez chaotique

Espace-instagram-18 Espace-instagram-9

« Récemment, j’ai dû nettoyer une boule d’un gallon d’urine mélangée avec de l’acide. »

« L’acide est ajouté à l’urine pour que celle-ci n’endommage pas la machinerie qui se déplace à travers le système. Cela empêche d’encrasser le système. »

 

La courtoisie perdure jusque dans l’espace

Espace-instagram-10

Espace-instagram-27

« Je n’ai éternué que deux fois dans mes quartiers. Et je fais ce que je fais sur Terre et couvre ma bouche avec ma main. Si je ne le faisais pas, ma morve pourrait être retrouvée flottant dans un autre module. En général, je n’éternue pas à l’air libre sur Terre ou ici dans l’espace. »

 

Être proche de ses collègues est particulièrement important

Espace-instagram-11

« Je pense que l’une des meilleures choses à propos du programme de la station spatiale, c’est qu’il est international. Nous nous entendons vraiment bien. Nous y sommes obligés parce que nos vies dépendent les unes des autres. »

 

Dormir dans l’espace n’est pas facile, et les rêves peuvent devenir bizarres

Espace-instagram-19

Espace-instagram-21

« Dormir dans l’espace est plus difficile que sur un lit parce que la position de sommeil est la même que tout au long de la journée. Vous n’avez jamais la sensation de détente que vous avez sur Terre après une longue journée de travail. »

« Oui, il y a des bruits de ronflements sur la station qui affectent mon sommeil, donc je porte des bouchons d’oreilles. »

« Je ne suis pas un grand dormeur. Je ne pense pas avoir dormi plus de huit heures d’affilée au cours des 20 dernières années. Je me suis surpris à me réveiller quelques fois. Mes rêves sont parfois des rêves sur l’espace et d’autres fois, des rêves terriens. Et ils sont fous. »

 

Le temps est un défi

Espace-16

« Le plus grand défi auquel on doit faire face dans l’espace, pendant un an, est le temps. Et une année est un long moment. »

 

Mais Scott Kelly ne s’ennuie jamais

Espace-instagram-12

Espace-instagram-31

« Je ne m’ennuie jamais ici. Il y a toujours plein de choses à faire, et pas assez de temps pour les faire. Et quand nous sommes seuls, nous avons de très bonnes façons de rester connectés avec nos être chers. Mes proches me manquent, bien sûr, mais je ne me sens jamais seul. Et la connexion avec les gens sur Terre via les médias sociaux aide aussi. »

 

Vivre pendant un an dans l’espace vous fait apprécier les choses

Espace-instagram-13 Espace-instagram-26

« J’apprécierai davantage la nature. »

 

Marcher dans l’espace peut parfois être surréaliste

Espace-17 Espace-instagram-30

« C’est un peu surnaturel de savoir que vous êtes dans votre propre petit vaisseau spatial et qu’à quelques centimètres de vous se trouve une mort instantanée. »

La vision de Scott Kelly sur son expérience dans l’espace est réellement enrichissante. Même si elle est donnée sur le ton de l’humour, elle demeure essentielle pour de futures explorations, et les scientifiques scruteront certainement toutes ses réponses avec intérêt lorsqu’il s’agira d’envoyer des astronautes sur Mars, et qui passeront donc beaucoup de temps dans le cosmos. Si l’univers vous passionne, découvrez également 21 faits sur l’espace qui vous feront réaliser l’insignifiance de l’Homme. 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux