Des scientifiques brésiliens ont produit un médicament avec le venin d’une araignée mortelle. Les substances produites par l’animal pourraient être un traitement du dysfonctionnement érectile bien plus efficace que le Viagra. Explications.

Quelles ont été les expériences menées par les chercheurs ?

La Phoneutria est une araignée vivant en Amérique du Sud. Elle est surnommée araignée-banane car elle se cache souvent dans les régimes de ce fruit. Mais, l’insecte est surtout connue pour son dangereux et puissant venin. Celui-ci peut provoquer de nombreux symptômes : nausées, trouble de la vision, tachycardie, oedème, congestion vasculaire et… érection.

Pendant huit ans, c’est donc cet aspect que des scientifiques brésiliens de l’Université fédérale du Minas Gerais ont étudié. Dans leur étude publiée dans Journal of Sexual Medicine, ils expliquent avoir synthétisé une molécule PnPP-19 contenue dans le venin de l’animal et avoir réussi à vaincre sa toxicité. Les substances ont ensuite été incorporées dans un gel qui a été appliqué sur les organes génitaux de rats et souris présentant un dysfonctionnement érectile.

Flickr / Pavel Kirillov

Quels sont les résultats des expériences ?

Les résultats des scientifiques ont été très positifs. 20 minutes après l’application du gel, un gonflement du pénis des sujets a été observé pendant 60 minutes. Les effets sont même plus actifs que ceux du sildénafil, communément appelé Viagra.

Les effets secondaires et indésirables du venin de l’araignée n’ont pas été remarqués, mais il faudra toutefois réaliser de nouveaux tests pour être sûr que les substances ne présentent aucun danger pour l’Homme, comme des érections prolongées et douloureuses par exemple. « Nous n’avons pas encore étudié les conséquences possibles de la présence de PnPP-19 dans les testicules pour l’éjaculation ou la fertilité », ont expliqué les scientifiques. Pour l’instant, « les premiers résultats démontrent que l’administration topique de PnPP-19 est considérée comme sûre pour les deux sexes et ne provoque aucune altération biochimique ni effet secondaire clinique »,concluent-ils dans leur étude.

Dans une étude datant de 2015 déjà, d’autres chercheurs avaient démontré que le venin de l’araignée-banane pouvait faciliter les érections du pénis et du clitoris. C’est parce que la substance augmente la production d’oxyde nitrique, dilate les vaisseaux sanguins qui alimentent le pénis, le faisant gonfler de sang. Le mécanisme du Viagra est similaire, la différence réside dans la manière de l’administrer, voie orale pour le directement sur la peau pour le venin modifié.

Ces études sont donc très encourageantes, car le composé PnPP-19 pourrait devenir une alternative prometteuse pour les patients souffrant de dysfonctionnement érectile. 30% d’entre eux ne ressentent pas les effets du Viagra et donc les scientifiques pensent que leur nouvelle substance « pourrait combler un vide énorme sur le marché et aider des millions de personnes dans le monde ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de