terre
— PRILL / Shutterstock.com

Pour la première fois depuis plus de trois décennies, de nouveaux termes ont été officiellement ajoutés au Système international d’unités (SI). Les quatre nouveaux préfixes (ronna, quetta, ronto et quecto) décrivent des nombres très grands et très petits qui, jusqu’à présent, n’avaient pas de dénomination propre.

Ronna, quetta, ronto et quecto

Le SI utilise sept unités de mesure de base, comme le mètre, qui peuvent être modifiées par des préfixes (comme le kilo) pour décrire de grandes ou de petites quantités de ces unités, ce qui facilite la compréhension et la communication. Ainsi, 649 000 000 d’octets deviennent 649 gigaoctets, ou 0,001 mètre devient 1 millimètre.

Mais ces noms ne peuvent être utilisés que dans une certaine mesure. Pour les nombres plus extrêmes moins usités, le raccourci habituel est la notation scientifique, où l’exposant décrit le nombre de zéros. Ainsi, 109 représente 1 000 000 000, et 10-6 0,000001. Bien que cette approche ne pose pas de problème dans un article scientifique, elle s’avère moins adaptée aux conversations de tous les jours ou aux textes plus informels.

À mesure que la technologie progresse et que les nombres extrêmes deviennent plus courants, de nouveaux préfixes sont nécessaires. Dans ce cas, le moteur était les données, dont les volumes créés et consommés à l’échelle mondiale sont mesurés en zettaoctets (1021, mille milliards de milliards), et en yottabytes (1024).

Lors de la Conférence générale des poids et mesures (CGPM) 2022, les représentants du monde entier ont donc voté l’introduction de quatre nouveaux préfixes dans le SI. Le nombre 1027 est désormais officiellement appelé ronna et 1030 est désormais quetta, tandis que 10-27 est ronto et 10-30 est quecto. Cette évolution est conforme aux conventions de dénomination qui utilisent des préfixes se terminant par « a » pour les grands nombres et par « o » pour les petits.

Une première depuis 1991

Selon le Dr Richard Brown, responsable de la métrologie au National Physics Laboratory (NPL) du Royaume-Uni à l’origine de la proposition, ces noms ont été choisis parce que R et Q sont les deux dernières lettres de l’alphabet qui ne sont pas utilisées pour d’autres préfixes. C’est la première fois depuis 1991 que de nouveaux préfixes sont ajoutés au SI.

Si les ronnabytes et les quettabytes de données seront probablement leurs premières utilisations, comme pour tous les préfixes SI, ces nouveaux préfixes peuvent être utilisés pour toutes les unités de mesure SI. Par exemple, la masse de la Terre est estimée à environ 6 ronnagrammes, et celle de Jupiter à environ 1,9 quettagramme. À l’autre extrémité de l’échelle, la masse d’un électron est de 1 rontogramme, tandis que 1 quectogramme correspond à la masse d’un bit de données stocké sur un téléphone portable.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments