Domaine Public

L’histoire des pompiers remonte à l’Antiquité, appelés « vigiles du feu » sous l’empereur romain Auguste, moines volontaires au Moyen Âge, corps de gardes pompes sous Louis XIV, ces hommes veillaient et luttaient contre les incendies. Mais saviez-vous que Napoléon Ier est à l’origine de la création du Bataillon des sapeurs-pompiers de la ville de Paris ?

Connu comme étant l’une des rares brigades militaires, le Bataillon des pompiers de Paris voit le jour en 1811. En effet, le 1er juillet 1810, Paris fête en grande pompe le mariage de Napoléon Bonaparte et de l’archiduchesse Marie-Louise. Pour l’occasion, l’ambassadeur d’Autriche donne un bal. Malheureusement, cet évènement qui devait être heureux tourna à la catastrophe puisqu’un incendie se déclara et fit plusieurs victimes.

Napoléon et l’archiduchesse Marie-Louise échappèrent de justesse à cette catastrophe. Furieux du manque de l’inefficacité des secours, pourtant mis en place (les grandes pompes civiles), l’empereur décida de réorganiser totalement et de professionnaliser la lutte contre le feu dans la capitale. L’insuffisance de la sécurité incendiaire apparaît aussi dans le procès-verbal fait après ce drame.

Ainsi, par le décret impérial du 18 septembre 1811, Napoléon Bonaparte constitua le « Bataillon des sapeurs-pompiers de la ville de Paris ». Ce bataillon présente alors une particularité unique pour l’époque. En effet, il est essentiellement composé de miliaires dont des sapeurs du Génie de la garde impériale. Par ailleurs, le bataillon des sapeurs-pompiers de Paris est sous les ordres du préfet de Police.

En 1860, le bataillon veille à la sécurité des 20 arrondissements de Paris, pour ensuite intervenir dès 1939 sur l’ensemble du département de la Seine. L’effectif initial de près de 500 militaires augmente au fur et à mesure des années, pour compter aujourd’hui 8 700 sapeurs-pompiers qui, jour et nuit, interviennent pour des incendies, secourir des victimes, etc. Leur devise est « Sauver ou périr ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de