Accueil Monde Lifestyle

Comment cultiver les plantes tropicales chez soi ?

Faites entrer l'exotisme dans votre salon

plantes tropicales
© Kyle Cleveland / Unsplash

Nous n’avons pas tous le luxe de vivre sous les tropiques, mais il est à notre portée de créer un paradis tropical dans nos maisons. Pour ça, il n’y a rien de mieux que les plantes tropicales, avec leur feuillage luxuriant, leurs fleurs vibrantes et leur allure exotique. La question est de savoir quelles plantes tropicales on peut cultiver chez soi.

Pourquoi avoir une plante tropicale chez soi ?

Que l’on vive dans un appartement ou dans une maison avec un jardin, intégrer des plantes tropicales à l’environnement intérieur de notre lieu d’habitation peut apporter une petite touche d’exotisme paradisiaque à notre vie quotidienne. Avec leurs formes, leurs textures et leurs couleurs saisissantes, les plantes tropicales offrent un régal pour les yeux, ainsi que de nombreux autres avantages. Mais il n’est pas toujours évident de prendre soin d’une plante tropicale pour qu’elle reste saine et en bonne santé.

Pour veiller à avoir des plantes d’intérieur saines, tout commence par le choix des plantes à cultiver. Il est très courant que les gens pensent qu’aucune plante tropicale ne pourrait survivre à l’intérieur d’une maison, mais ce n’est pas le cas. En fait, un choix remarquablement diversifié de plantes tropicales peut parfaitement pousser à l’intérieur d’une maison, à condition que l’on veille à leur apporter les soins et les conditions nécessaires à leur survie. Pour s’assurer qu’on puisse y arriver, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte.

Ce qu’il faut prendre en compte lorsqu’on choisit nos plantes tropicales d’intérieur

Les principaux facteurs qu’il faut analyser sont les besoins en lumière, en espace et en humidité des plantes. De manière générale, les plantes tropicales prospèrent dans une lumière vive et indirecte. Si vous n’avez pas d’endroit bien exposé à la lumière, il existe des plantes tropicales qui tolèrent des niveaux de lumière plus faibles, comme la langue de belle-mère, la fleur de lune et le pothos. En ce qui concerne l’espace, il faut bien se renseigner sur la croissance des plantes.

Certaines plantes comme le faux philodendron et le figuier lyre peuvent devenir très imposantes avec le temps. Pour ceux qui ne disposent pas de beaucoup d’espace pour leurs plantes, il vaut mieux choisir des plantes tropicales comme le chlorophyton chevelu, le calathea ou l’asplénie nid-d’oiseau. Enfin, pour ce qui est de l’humidité, les plantes tropicales prospèrent dans des environnements avec des niveaux d’humidité élevés. Mais, une fois de plus, il existe des plantes tropicales capables de tolérer des niveaux plus bas d’humidité.

Dans cette catégorie, il y a le dragonnier, le palmier Kentia et le philodendron. Outre ces facteurs relatifs aux besoins de la plante, il faut également tenir compte du niveau d’entretien et de maintenance que l’on est prêt à fournir. Si vous êtes un jardinier chevronné, vous n’aurez que vos choix et vos préférences comme limites. En revanche, si vous avez un emploi du temps chargé ou si vous préférez des plantes nécessitant peu d’entretien, recherchez des plantes plus indulgentes et pouvant tolérer une légère négligence.

Parmi les soins et l’entretien que nécessitent les plantes, il y a l’arrosage régulier, la brumisation et le taillage. Et parmi les plantes tropicales qui nécessitent le moins de soins et d’entretien, il y a le tillandsia, l’arbre-bouteille et le zamioculcas. Pour aller plus loin, voici 10 plantes tellement rares que vous ne les verrez probablement jamais de vos propres yeux.

© Soumyoo / Wikimedia Commons
S’abonner
Notifier de

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Messenger
Exit mobile version