Les plages de sable blanc, comme celles de Hawaï, ne sont pas seulement composées de morceaux de roche finement taillés. Dans des proportions variables, elles sont aussi composées de crottes de poissons !

Cette information fait perdre un peu de splendeur aux magnifiques plages de sable blanc que l’on peut voir sur les cartes postales. Car non, ces étendues ne sont pas seulement le fruit de l’érosion de roches. C’est notamment le cas des plages hawaïennes, comme l’explique le biologiste marin Ling Ong, de SWCA Environmental Consultants.

« Dans des endroits comme Hawaï, où nous avons très peu d’apport terrestre de sable, la quasi-totalité de notre sable est d’origine biologique. » Les espèces responsables sont les poissons perroquets, des poissons tropicaux qui vivent dans les récifs coralliens et près des côtes rocheuses du monde entier.

Ils ont des dents extrêmement solides, et mangent principalement les algues qui gênent la croissance des coraux… Mais parfois, il leur arrive de croquer ces derniers. Digéré, tout cela sort sous forme de sable de carbonate de calcium. Et selon Ling Ong, un gros poisson perroquet d’Hawaï peut sortir jusqu’à 362 kg de sable par an !

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de