phoques de Weddell
― Tarpan / Shutterstock.com

Des chercheurs de l’Institut océanographique de Woods Hole se sont intéressés de près aux phoques de Weddell. Ceux-ci sont considérés comme les plongeurs sous-marins les plus performants au monde. D’après cette étude, les mères transféreraient une partie de leur propre stock de fer pour que leurs petits puissent être de meilleurs plongeurs.

Plus d’une heure sous l’eau

Les phoques de Weddell vivent en Antarctique. A l’âge adulte, ils peuvent rester sous l’eau pendant plus de vingt minutes, voire plus d’une heure et trente minutes. Comment expliquer cette incroyable capacité à plonger ? Ces animaux ont tout simplement une grande quantité de fer dans le sang, leur permettant de transporter une quantité conséquente d’oxygène lorsqu’ils plongent. Seulement, ils lèguent une partie considérable de ce fer à leurs petits pendant la période de lactation pour que ceux-ci deviennent de meilleurs plongeurs à leur tour.

Avant de faire cette découverte, publiée dans la revue Nature Communications, les chercheurs ont étudié le mode de vie et le comportement des phoques en question pendant sept ans. Ils ont tout d’abord remarqué que leur période de lactation était plus longue que celle des autres espèces de phoques. En effet, les phoques de Weddell peuvent allaiter leurs petits pendant six à sept semaines, alors que les autres phoques n’allaitent que pendant deux à cinq semaines.

phoques de Weddell
— Sergey 402 / Shutterstock.com

Un grand sacrifice

Piqués par la curiosité, les scientifiques ont ensuite décidé d’analyser la composition du lait des phoques. D’après les résultats, la quantité de fer dans leur lait serait plus abondante après la naissance des petits. Les mères peuvent notamment transférer jusqu’à 600 milligrammes de fer par jour à leurs petits. En revanche, ce transfert entraîne la diminution des niveaux de fer dans le corps des mères phoques. Par conséquent, les capacités de plongée de celles-ci sont réduites. D’après les chercheurs, elles passeraient cinq minutes de moins sous l’eau pendant la période de lactation.

« Chez les phoques de Weddell, la mobilisation exceptionnelle du fer pendant la lactation entrave la capacité de la femelle à maintenir une production stable d’hémoprotéines. La réduction de l’Hb dans le sang et du Mb dans les muscles après le sevrage a entraîné une baisse significative des réserves de TBO2 (oxygène corporel total) de la femelle et cette diminution de la capacité de plongée aérobie était associée à des changements de comportement. Les femelles pourraient essentiellement transférer leurs capacités de plongée à leur progéniture », ont détaillé les chercheurs.

Enfin, ils notent que davantage de recherches sont nécessaires pour mieux comprendre ce mécanisme. Cependant, ces résultats expliquent comment les phoques de Weddell acquièrent une exceptionnelle capacité de plongée dès leur plus jeune âge.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments