Les États pontificaux

Comme leur nom l’indique, ces États étaient directement sous l’autorité du pape. Leur création vient d’un texte signé en 754. Au fil des siècles, ces États qui n’étaient à l’origine que des terres agricoles s’étendent petit à petit en Italie, jusqu’à rassembler 7 provinces en 1357. Napoléon Bonaparte a tenté de les conquérir afin de les annexer à l’Empire français, mais le pape Pie VII a rétabli ces États pontificaux.

La deuxième guerre d’indépendance italienne en 1859 signe la fin de ces terres. Le pape perd son autorité sur les différentes provinces qui deviennent indépendantes ou sont annexées par des troupes ennemies. La dislocation est prononcée en 1900 par le pape Léon XIII. Le Vatican, quant à lui, est créé en 1929 et est le seul État où le pape dispose d’une autorité absolue de nos jours.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de