A Singapour, les oiseaux chanteurs ont plus de valeur que n’importe quoi. En effet, le culte que les Singapouriens leur vouent peut faire grimper les prix de ces petits oiseaux. Cet engouement peut aussi donner naissance à un trafic illégal.

Colombe striée, shama à croupion blanc, shama dayal, bulbul orphée, les Singapouriens les adorent. D’ailleurs, il existe même des concours de chants pour eux dans lesquels peuvent concourir les meilleurs oiseaux chanteurs. Plus un oiseau chante bien, plus son prix sera important, il arrive même qu’il se vende aussi cher qu’une voiture. Mais l’engouement que Singapour a envers ces oiseaux a créé un trafic parallèle et complètement illégal… Un reportage « à la rencontre d’aviculteurs et de militants écologistes singapouriens ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de