Les monts Tianzi, ces splendides formations rocheuses qui ont inspiré James Cameron pour Avatar

Les monts Tianzi, ces splendides formations rocheuses qui ont inspiré James Cameron pour Avatar

Lorsque vous contemplez les incroyables reliefs des monts Tianzi, vous ne pouvez qu’être sidéré par leur beauté presque irréelle. Si ceux-ci vous semblent étonnamment familiers, c’est probablement parce que ces bizarreries géologiques ont inspiré James Cameron pour la création de la planète Pandora du film Avatar. Découverte.

UNE BEAUTÉ SURNATURELLE

Souvent enveloppés par une brume épaisse, les sommets semblables à des tours des Monts Tianzi s’élèvent abruptement au dessus d’une forêt dense pour former un paysage unique en son genre. Ces merveilles géologiques s’étendent au cœur du Parc national de Zhangjiajie (situé dans la province du Hunan) sur quelques 33 kilomètres carrés.

Les touristes qui visitent le Parc de Zhangjiajie empruntent des itinéraires aériens à flanc de falaise qui leur offrent une vue imprenable sur les Monts Tianzi

Connus comme source d’inspiration majeure de James Cameron pour son incontournable Avatar, les Monts Tianzi sont absolument uniques en leur genre. Pour mieux comprendre comment ceux-ci se sont formés, il faut d’ailleurs remonter plusieurs millions d’années en arrière.

Certaines des tours les plus impressionnantes dépassent les 1250 mètres de hauteur

Produits de millions d’années d’érosion sédimentaire (environ 300 millions selon de récentes estimations), ces anciens sommets calcaires, lentement sculptés par l’eau et le vent, se sont peu à peu transformés en de minces tours érodées (dont certaines dépassent même les 1250 mètres de hauteur) semblables à de véritables gratte-ciels naturels.

Ces millions d’années d’érosion ont également contribué à créer différentes couches sédimentaires distinctes, qui donnent aux Monts Tianzi leurs teintes si particulières et leurs reliefs si irréguliers et dentelés.

300 MILLIONS D’ANNÉES D’ÉROSION ONT LENTEMENT FAÇONNÉ CES GIGANTESQUES TOURS DE CALCAIRE

Au fil des siècles, de nombreux types de fleurs, arbres et arbustes ont pris possession des flancs de ces tours naturelles semblant venir d’une autre planète, et cette végétation particulièrement luxuriante n’a pas tardé à attirer une faune variée, au sein de laquelle figurent de nombreuses espèces d’oiseaux.

Les pluies acides et l’érosion ont également contribué à façonner le sous-sol calcaire des lieux, parcouru de nombreuses grottes abritant elles-mêmes rivières et lacs souterrains. Malheureusement, la roche s’avère si meuble que ces cavités naturelles sont souvent sujettes aux effondrements.

Au cœur du Parc national de Zhangjiajie, les Monts Tianzi s’étendent sur une surface de près de 33 kilomètres carrés

Selon une légende locale, les Monts Tianzi tirent leur nom de Xiang Dakun, un membre des Tujia, une minorité ethnique chinoise. Au 14e siècle, ce dernier aurait mené la révolte paysanne face aux soldats de l’Empereur, et ses hommes se seraient courageusement battus pendant 40 jours, avant d’être finalement contraints de se rendre suite à la mort de leur leader.

SELON LA LÉGENDE, XIANG DAKUN AURAIT COMBATTU LES TROUPES DE L’EMPEREUR JUSQUE SUR LES CONTREFORTS DES MONTS TIANZI

Xiang Dakun aurait combattu les troupes de l’empereur jusque sur les contreforts des Monts Tianzi, et, après avoir été repoussé par ces dernières jusqu’aux falaises, aurait choisi de sauter dans le vide. Suite à sa mort, sa compagne aurait décidé d’honorer sa mémoire en recouvrant les corniches environnantes de fleurs.

Un autre mythe veut quant à lui que les Monts Tianzi soient les pinceaux que Xiang Dakun utilisait pour la calligraphie, qui se seraient transformés en pierre après sa mort. Lorsque vous visitez le Parc National de Zhangjiajie, vous pouvez d’ailleurs admirer le Yubi Feng (plus connu sous le nom de « Pic du Pinceau de l’Empereur »), un formation rocheuse remarquable.

Lorsqu’elles sont enveloppées par la brume, les tours de calcaire semblent presque flotter dans les airs

Le terme Tianzi peut se traduire littéralement par « Fils du Ciel », un titre qui était habituellement réservé à l’Empereur de Chine. Mais, toujours selon la légende, Xiang Dakun se serait approprié cette distinction durant la révolte paysanne, ce qui expliquerait pourquoi ces bizarreries géologiques sont souvent appelées « Monts de l’Empereur ».

Pour aller plus loin, découvrez également Les Monts de Kong, la chaîne de montagnes fictive figurant sur les cartes pendant près d’un siècle.

Une espèce animale ou végétale disparaît toutes les 20 minutes.

— @DailyGeekShow