― Tero Vesalainen/Shutterstock.com

Une équipe de recherche de Microsoft tire la sonnette d’alarme. Plus de 44 millions d’utilisateurs environ utiliseraient encore des informations de connexion ayant déjà fait l’objet d’un piratage ou d’une fuite d’informations. En plus clair, ces informations ont de grandes chances d’avoir été affichées publiquement ou même vendues sur le Darknet, rapportent nos confrères de GNT.

Apparemment, Microsoft aurait déjà averti les utilisateurs concernés par ces risques en leur envoyant un courriel leur demandant de modifier leurs mots de passe mais également de différencier les informations de connexion qu’ils utilisent sur les divers sites et services.

Plus problématique encore, l’entreprise a indiqué que ces 44 millions d’utilisateurs n’étaient pas seulement des particuliers mais incluaient aussi plusieurs comptes personnels. Autrement dit, ces identifiants et mots de passe inchangés pourraient mettre en péril de nombreuses sociétés.

Malgré tout, il existe un moyen pour que vous sachiez si vous faîtes partie des utilisateurs concernés par ce problème ou non. Rendez-vous sur la plateforme Have I Been Pwned, et soumettez-y votre adresse mail. La plateforme vous informera aussitôt si vous faîtes partie des personnes concernées dans les fuites de données publiquement recensées.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de