Venez jouer à ces excellents jeux sur le monde de la mafia, c’est une offre que vous ne pouvez pas refuser !

une-def-mafia

La mafia, un sujet intarissable pour les auteurs de fictions qui se plaisent à explorer cet univers sombre, cette espèce de monde parallèle si emblématique d’une certaine vision de l’Amérique, surtout pendant la période de la prohibition. Si les œuvres sur le sujets abondent au cinéma, dans la littérature, et même en série télévisée, c’est également le cas en jeux vidéo ! SooGeek vous dévoile aujourd’hui une compilation de ces jeux traitant de cette thématique bien particulière.

Mafia

Mafia-logo

Mafia-Screen

Mafia-screen-2

On commence notre classement avec un jeu culte, le bien nommé Mafia. Produit par Take Two Interactive, ce jeu sorti en 2002 sur PlayStation 2, Xbox et PC nous place dans l’environnement fictif de la ville de Lost Heaven, très inspirée du Chicago des années 1930, pour suivre l’histoire de Tommy Angelo, humble chauffeur de taxi qui se retrouvera un peu malgré lui à monter les échelons de la famille Salieri. Doté pour l’époque de graphisme de grande qualité, le jeu nous propose un environnement ouvert à la GTA, mais foncièrement différent par son réalisme : la police veille sérieusement, et le moindre excès de vitesse peut vous conduire au poste. En plus de cela, le joueur doit gérer son argent, faire le plein, payer ses amendes, bref, c’est un jeu particulièrement réaliste très bien servi par un scénario mature et un gameplay très exigeant.

 

Le Parrain

Le-parrain-jacquette

Le-parrain-screen

le-parrain-screen-2

Probablement le plus célèbre film sur la mafia, et un des plus célèbres films tout court, Le Parrain est une œuvre monumentale, emblématique de toute une époque au cinéma. Pas aussi marquante que le film, l’adaptation en jeu vidéo, sortie en 2006, n’en est pas moins très bonne. Nous offrant le rôle d’Aldo Trapani, un nouveau personnage introduit par le jeu, le jeu nous permet de revivre les évènements du film par les yeux de cette tierce personne, mais également de se bâtir un véritable empire du crime à travers le racket et l’achat de commerces à travers tout New York. Très sympathique, avec un gameplay très dynamique inspiré de GTA, le tout avec une bande-son nous rappelant celle du film et de bons graphismes, le jeu est un must du genre pour tous ceux qui ont envie de retrouver l’univers du film et de la mafia.

 

Yakuza

Yakuza-logo

Yakuza-screen

Yakuza-screen-2

Nos amis italiens ou américains sont loin d’avoir le monopole du crime organisé, loin de là. Les nippons ont également une variante bien de chez eux, mais reposant également sur une organisation stricte et un code de l’honneur certain, les redoutables Yakuzas ! Et justement, un excellent jeu de Sega, judicieusement appelé Yakuza, nous place dans la peau de Kazuma Kiryu, un yakuza déchu dans une ville rongée par le crime organisé. Licence très populaire au Japon mais beaucoup moins à l’étranger, le jeu propose des graphismes très sympathiques, et surtout un système de combat très arcade et très bon, le tout servi par un scénario très mature et prenant. Ce jeu vous offre un parfait aperçu de la culture japonaise, et surtout du milieu nippon.

 

Grand Theft Auto : Liberty City Stories

GTA-LCS-Logo

GTA-LCS-screen-1

GTA-LCS-Screen-2

La légendaire licence GTA s’est maintes fois frottée à l’univers sombre de la mafia, mais c’est dans l’opus sorti en 2006 sur PSP puis sur PS2 que nous en avons le plus grand aperçu. Incarnant un des personnages secondaires de GTA III, Tony Cipriani, ce dernier est alors un jeune membre de la famille Leone qui a dû s’exiler à la suite d’un meurtre qui a mal fini. Complètement déjanté, l’opus est totalement dans la veine des autres GTA de l’époque, tantôt abordant des problématiques très sérieuses, tantôt nous décrivant par le menu l’hilarante relation compliquée entre Tony et sa mère. Le gameplay est très sympathique, plus développé que dans GTA III, nous offrant par exemple la possibilité de conduire des motos, grandes absentes de l’opus précédent. Ceci dit, le titre constitue une plongée délirante dans l’univers mafieux made in Rockstar, et ça ne se refuse pas.

Le Parrain II

Le-Parrain-II-logo

Le-Parrain-II-screen

Le-parrain-II-screen-2

Si vous avez bonne mémoire, vous vous rappelez sans doute que Le Parrain, c’est une trilogie. Et si on vous a déjà parlé de l’adaptation du premier opus, c’est celle du second qui est à présent à l’honneur : Le Parrain II. Ce jeu a la particularité de s’éloigner de la période habituellement décrite par les jeux du genre, à savoir les années 1930-1940, pour au contraire nous plonger au cœur des années 1960, époque où la mafia gagnait en respectabilité. Gérant les affaires de la légendaire famille Corleone pour le compte de Michael Corleone, retiré des affaires, le jeu vous propose 3 environnements très différents : New York, Miami et La Havane, et surtout de gérer votre organisation par le biais du racket et d’achats divers, mais également en recrutant vous-même les membres de votre gang et en leur assignant des missions de votre choix. Très sympathique, le jeu est dans la continuité du très bon premier opus de la franchise, et on attend toujours le troisième opus.

 

Mafia II

Mafia-2-logo

Mafia-2-screen

Mafia-2-screen-2

On termine notre compilation avec l’excellent Mafia II, la suite du premier opus dont nous vous parlions dans cet article. Sorti en 2010 sur PS3 et Xbox 360, le jeu nous emmène dans la ville d’Empire Bay, mélange de San Francisco et de New York, et possède une profondeur scénaristique rarement vue dans un jeu du genre. Mettant en scène Vito Scaletta et son ami Joe, engagés dans la mafia locale, le jeu nous montre les travers d’un tel milieu, l’engrenage de la violence et la difficulté de s’en sortir. Doux et brave jeune homme, Vito finira par s’enfoncer si brutalement dans la violence qu’on ne le reconnaitra plus. Les graphismes sont très beaux, sublimés par plus d’une heure de cinématique, et le gameplay très agréable tout en étant assez exigeant. Un must du genre !

 

On l’a vu, la mafia est une source infinie d’inspiration pour la fiction, et le jeu vidéo a très largement puisé dans le domaine, accouchant souvent de véritables perles du genre. Cela vient probablement de la fascination qu’exerce ce milieu, si proche de notre vie de tous les jours, mais en même temps si éloigné de notre morale et de la loi. Certains jeux d’ailleurs, comme Mafia II, ont très bien montré les dérives et l’engrenage qui mènent des gens à ce genre d’activités. Et vous, lequel des jeux présentés est le meilleur selon vous ?


L’expression “mettre la pâtée” vient de la bataille de Patay où Jeanne D’Arc a battu à plate couture les Anglais

— @DailyGeekShow