— ohrim / Shutterstock.com

Les sauveteurs du National Sea Turtle Rescue Center ont récemment administré de la mayonnaise à une dizaine de tortues de mer dont les voies digestives étaient encombrées par des hydrocarbures. Décomposant le goudron, ce condiment facilite également son évacuation.

« Elles étaient couvertes de goudron, et leur trachée en était également remplie »

Ayant touché au moins 160 kilomètres de côtes et entrainé l’échouage de plusieurs tortues de mer en voie de disparition, la marée noire massive récemment survenue en Méditerranée a été considérée par les autorités israéliennes comme l’une des plus graves catastrophes écologiques ayant frappé le pays. Afin de traiter les animaux recouverts d’hydrocarbures, les sauveteurs ont utilisé un traitement pour le moins improbable : la mayonnaise.

« Elles étaient couvertes de goudron, et leur trachée en était également remplie », a expliqué Guy Ivgy, assistant médical au Centre de sauvetage des tortues marines de Michmoret. Le condiment a non seulement permis de purger le système digestif des tortues, mais également de dégager leurs yeux, leur gorge et leurs voies nasales.

La mayonnaise est une émulsion, c’est-à-dire un mélange de deux substances ne se combinant généralement pas facilement. Bien que cette dernière soit composée d’huile et d’eau, le maintien de sa texture homogène est assuré par les jaunes d’œufs, qui contiennent des molécules de lécithine, hydrophiles d’un côté et hydrophobes de l’autre, ce qui signifie qu’elles peuvent à la fois adhérer à l’eau et la repousser.

Ces molécules (dont les extrémités hydrophiles pointent vers l’extérieur) entourant chaque gouttelette d’huile, l’eau et l’huile ne se repoussent pas, ce qui empêche la division de la mayonnaise.

Un traitement insolite mais très efficace

De telles propriétés permettent au condiment d’interagir avec le goudron huileux et hydrophobe ainsi que les molécules hydrophiles à l’intérieur du tube digestif de la tortue : l’huile hydrophobe se mélange au goudron, tandis que les extrémités hydrophobes des molécules de lécithine forment une barrière autour de la substance toxique, qui interagit alors mieux avec l’eau, devient moins collante, et plus facile à évacuer.

C’est d’ailleurs pour ces raisons que la mayonnaise peut être utilisée pour traiter les brûlures dues au goudron chaud, en permettant aux urgentistes de retirer facilement la substance sans causer de dommages cutanés supplémentaires.

Selon les sauveteurs, le rétablissement des 11 tortues secourues pourrait prendre jusqu’à deux semaines. Celles-ci seront ensuite relâchées dans la nature.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de