— Pavel1964 / Shutterstock.com

Nous n’allons plus argumenter sur le fait que faire du sport est bon pour la santé. Mais une nouvelle étude a démontré que préparer un marathon serait encore plus que bon pour la santé, dans la mesure où cela permettrait de rajeunir les artères de quatre ans.

Courir environ deux heures par semaine pour rajeunir les artères de quatre ans

Une nouvelle étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology rapporte que lorsque les nouveaux marathoniens s’entraînent, ils aident leurs artères à rajeunir de manière significative. Les résultats de la recherche ont montré que cela était efficace même pour ceux qui n’ont pas la forme physique nécessaire pour respecter le chronométrage moyen d’un marathon.

Plus précisément, les chercheurs de l’University College London ont découvert que ceux qui se sont entraînés pour courir un marathon pour la première fois ont connu des réductions de la pression artérielle et de la rigidité aortique équivalentes à une réduction de 3,9 ans de l’âge vasculaire. Cela signifie qu’en seulement six mois, les participants ont pu inverser les conséquences du processus de vieillissement.

« Quiconque court un marathon pour la première fois en 2020 réduira l’âge de ses artères de quatre ans, selon cette étude. »

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont suivi 138 marathoniens novices pendant six mois, entre 2016 et 2017. En moyenne, les participants avaient 37 ans et 49 % étaient des hommes. Les participants n’avaient pas d’antécédents médicaux ou cardiaques significatifs et ne couraient pas plus de deux heures par semaine au début de l’étude. Ces deux heures ont été réparties en trois courses d’entrainement par semaine sur une distance d’environ 15 kilomètres.

Il est à savoir que ces indications se basent sur le programme d’entraînement pour les débutants préconisé par London Marathon. Et bien que cela ne fut pas obligatoire, il leur a été également conseillé d’augmenter progressivement la difficulté de leur entraînement. Durant toute l’expérience, on a évalué l’évolution de leur pression artérielle centrale et de leur rigidité aortique.

Des résultats plus conséquents comparés à l’effet des médicaments

Il est important de noter qu’une réduction de quatre ans de la rigidité des artères pourrait réduire le risque d’accident vasculaire cérébral jusqu’à 10 % au cours de la vie d’une personne. Et cela ne concerne pas uniquement les personnes ayant des problèmes cardiaques, dans la mesure où en vieillissant, les vaisseaux sanguins se raidissent. Cela augmente le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque, même chez les personnes en bonne santé.

Par ailleurs, le Dr Anish Bhuva, auteur principal de l’étude, a déclaré dans un communiqué : « Il n’est pas nécessaire d’être un athlète d’élite pour bénéficier des avantages du marathon. En fait, les avantages semblaient plus importants chez ceux qui étaient plus âgés et plus lents. En terminant l’entraînement et en atteignant la ligne d’arrivée, il est possible de rajeunir le système cardiovasculaire chez ceux qui courent un marathon pour la première fois. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de