— SN040288 / Shutterstock.com

Les mangas ne cessent de gagner en popularité en France et, dans une première historique dans le monde de l’édition, les mangas ont représenté la moitié des ventes de bandes dessinées dans le pays. Avec plus de 29 millions de tomes vendus en 2021, le boom du manga en France a atteint des niveaux très élevés.

Désormais, une bande dessinée sur deux achetées en France est un manga. Jamais autant de ces BD japonaises ont été vendues dans le pays, une aubaine pour les éditeurs. En effet, à eux seuls, les mangas ont généré 186 millions d’euros de chiffre d’affaires, a rapporté BFM TV. Cela provient notamment de la vente de 25,1 millions de mangas entre janvier et juillet 2021. Et seulement un mois plus tard, ces chiffres ont grimpé à 28,9 millions de tomes vendus, soit la vente de 3,8 millions de tomes de mangas en seulement un mois. Même les éditeurs ont été surpris par cet énorme regain d’intérêt pour les BD japonaises.

« Nos ventes ont bondi. Ça explose à tous les niveaux ! On réédite des titres comme cela ne nous était jamais arrivé de toute l’histoire de Kana », a déclaré Christel Hoolans, la directrice générale de la maison d’édition de Naruto. Selon les experts, c’est l’un des résultats inattendus du confinement sur les habitudes des Français. En effet, si une baisse chronique de l’intérêt pour la lecture a été observée avant la pandémie de Covid-19, la tendance s’est largement inversée à partir du premier confinement. Contre toute attente, les mangas sont les livres qui ont le plus bénéficié de cette nouvelle tendance.

Les éditeurs ont également été étonnés par le fait que les mangas commençaient à toucher un public plus vaste. Si les jeunes constituaient la plus grande communauté de lecteurs de mangas en France, de plus en plus de quadragénaires commencent également à apprécier ces BD.

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Si la production des dessins animés francais avait ete encouragé par le ministre de la culture qui considerait que la bd n’etait pas de la culture.