RomarioIen / Shutterstock.com

Dans nos intestins se trouvent des colonies de bactéries tapissant les 400 mètres carrés de notre surface intestinale. On les désigne sous le nom de microbiote intestinal. Son rôle est de dégrader certains aliments qu’il est difficile pour notre corps d’assimiler mais pas seulement. En effet, les chercheurs ont déclaré que le microbiote était capable de réguler l’expression de certains de nos gènes et que le déséquilibre de notre diversité bactérienne pouvait même provoquer certaines maladies.

Notre flore intestinale est composée de 100.000 milliards de bactéries

Il faut savoir qu’il existe une relation symbiotique entre le corps et le microbiote en ce que l’un ne peut survivre sans l’autre. De plus, notre flore intestinale est composée de pas moins de 100.000 milliards de bactéries.

Dans le cadre d’une étude publiée dans la revue Nature et relayée par le journal en ligne CNRS, des chercheurs, au sein du consortium MetaHIT, piloté par l’Inra et impliquant des équipes du CEA, du CNRS et de l’université d’Evry, ont analysé 396 échantillons de selles d’individus espagnols et danois. Ils ont identifié 741 espèces de bactéries dont 85 % étaient méconnues jusqu’alors. La méthode employée par les chercheurs, qui permettait l’analyse du contenu génétique ou métagénome de l’intestin, a également permis de reconstituer le génome complet de 238 bactéries intestinales.

741 espèces de bactéries ont été découvertes dans des selles dans le cadre d’une étude.

Le microbiote s’adapte avec notre alimentation

Par ailleurs, les chercheurs du CNRS ont découvert que la composition de notre flore intestinale s’adapte à notre mode d’alimentation. Ils déclarent, en outre, que le microbiote d’un être humain peut peser entre 1 à 5 kilos et que ce poids ne dépend pas uniquement du poids total de l’individu mais aussi de son type d’alimentation.

En d’autres termes, les changements d’alimentation affectent rapidement la composition du microbiote. Ainsi, les régimes, les apports en protéines ou encore en fibres peuvent modifier la biodiversité des bactéries présentes dans l’intestin et provoquer une dépense plus importante, une réduction de la graisse et une sensation de satiété.

Selon votre alimentation, votre microbiote peut peser entre 1 à 5 kg.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de