Un Demox Folliculorum — Kalcutta / Shutterstock.com

Que l’on soit un homme ou une femme, on accorde tous un soin particulier à notre apparence en général et à notre visage en particulier. Pourquoi ? Parce que c’est ce que l’on voit en premier chez quelqu’un et il faut, autant que faire se peut, qu’il soit le plus propre, présentable et attirant possible. Pourtant, saviez-vous que malgré le temps que vous passez à la salle de bains, il y a certaines bestioles qui restent toujours sur votre joli minois ? Eh oui, mesdames et messieurs, nous vous présentons les Demodex.

Beaucoup se demandent sûrement ce que sont les Demodex. Eh bien, ce sont des acariens, de minuscules arachnides de 0,3 millimètre environ qui nichent dans les pores du visage.

Une étude parue le mercredi 27 août 2014 dans le journal PLoS One, a effectivement révélé que 100 % des personnes âgées de plus de 18 ans avaient au moins une des deux espèces d’acariens parasites propres à l’être humain. Il s’agit du Demodex folliculorum et du Demodex brevis. La première espèce vit dans les follicules pileux, une structure qui fabrique les poils, et élit refuge notamment au niveau des cils, du nez, des joues et du front. Quant à la seconde espèce, elle ne vit que dans les profondeurs des glandes sébacées, celles qui produisent le sébum, la substance graisseuse qui protège notre peau.

En plus de se balader incognito sur notre visage, ces Demodex s’y accouplent et s’y reproduisent. D’ailleurs, les femelles peuvent pondre plus de 20 œufs dans un seul follicule pileux. Toutefois, et fort heureusement, ce petit intrus n’est pas considéré comme pathogène. Même si, quand il est présent en trop grand nombre sur notre visage, il peut causer la rosacée, ou couperose, une maladie de la peau qui touche 5 à 20 % de la population mondiale. On ne peut pas non plus les enlever de notre peau, même en nous lavant à la paille de fer, mais ils se délogent de notre peau à leur mort.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de