Le robot V.I.N, premier robot vigneron made in France

Lorsqu’un produit appartenant au patrimoine, comme le vin, est sujet à de fortes concurrences, il faut savoir innover. Et c’est chose faite grâce à la société Wall-Ye et son robot V.I.N. En véritable vigneron, il s’occupera de tailler jusqu’à 600 pieds de vigne par jour. 

Et si nos grands crus étaient mis en bouteille par des robots ? L’idée ne semble pas correspondre tout à fait avec la philosophie de ce produit, mais on se dirige bien vers une robotisation de nos vendanges. Christoph Millot est le concepteur du robot V.I.N (pour Viticulture Intelligente Naturelle) et patron de la société informatique Wall-Ye en Bourgogne. Après trois ans d’études et pour répondre « à la demande des vignerons qui ont de plus en plus de mal à trouver de la main d’oeuvre« , il a mis au point ce petit robot de 20 kg pour 50 cm de hauteur. Doté d’un GPS et d’une grande mémoire, il peut enregistrer les caractéristiques de chaque pied de vigne et savoir les soins qu’ils nécessitent.

Guy Julien, l’ingénieur ayant épaulé Christophe Millot pour la conception du robot, affirme avoir travaillé des milliers d’heures pour qu’il soit capable, grâce à ses 6 caméras, de comprendre et réagir en fonction de son environnement. Les algorithmes sophistiqués qui ont été mis au point vont permettre à V.I.N de réaliser l’épamprage, l’ébourgeonnage et le liage sur près de 600 pieds de vigne par jour. Les viticulteurs se sont montrés très intéressés par le prototype qui sera mis en vente à 25 000 euros, une trentaine de pré-commandes ont déjà été faites.

Que pensez-vous d’un robot-vituculteur ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux