― DFree / Shutterstock.com

Les réseaux sociaux font des merveilles, mais gâchent parfois des vies. Tout le monde a la parole pour le meilleur et pour le pire sur ces plateformes mal encadrées. En effet, les propos haineux et les critiques se font de plus en plus nombreux de la part d’internautes qui n’ont plus aucun filtre. C’est pourquoi des célébrités américaines décident de boycotter Instagram durant 24 heures.

Des célébrités boycottent Instagram

C’est dans le cadre d’une campagne contre la haine et la désinformation sur les réseaux sociaux que plusieurs stars américaines décident de boycotter Instagram ce mercredi 16 septembre. Durant 24 heures, leurs abonnés n’ont plus eu aucune nouvelle de Leonardo DiCaprio, de Jennifer Lawrence, de Sacha Baron Cohen et de Kim Kardashian.

Ces célébrités ont répondu à un appel d’un collectif d’organisations à l’origine d’un premier boycott de Facebook. L’objectif de cette « grève » est de faire entendre leur voix jusqu’à Facebook (qui détient également Instagram) afin que ce dernier lutte mieux contre les contenus haineux et la désinformation.

Le collectif regroupe l’Association de défense contre l’antisémitisme (Anti-Defamation League) et l’organisation de défense des Noirs aux États-Unis (NAACP). Il reproche à l’empire de Mark Zuckerberg de jouer un rôle dans « l’incitation à la violence, la diffusion du racisme, de la haine et de contribuer à la désinformation relative au processus électoral ».

Facebook doit durcir les mesures

C’est sur Twitter que Kim Kardashian informe ses abonnés de son absence sur Instagram et Facebook : « Je ne peux pas rester silencieuse alors que ces plateformes continuent à permettre la diffusion de la haine, de la propagande et de la désinformation. » De son côté, Leonardo DiCaprio sur Instagram a écrit : « J’utilise Instagram et Facebook, mais je veux que ce soit une force pour le bien – pas pour la haine, la violence et la désinformation. »

Zuckerberg a pris contact avec les représentants du mouvement et a fait un petit pas en avant en supprimant 790 comptes Facebook liés au mouvement QAnon (pro-Trump) en août. En septembre, les règles en matière de publicité politique doivent être durcies. Le collectif demande l’augmentation des moyens alloués à la lutte contre les contenus haineux et de retirer les fausses informations liées à la présidentielle américaine.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de