— © TIFF Trailers – Gundala / Youtube

Cela fait 20 ans que l’univers cinématographique de Marvel nous tient en haleine. Depuis le 1er Iron Man en 2008 jusqu’au Spider-Man qui a suivi l’apogée « Avengers Endgame », les fans du monde entier sont dans une bulle d’attente et de crainte sur la possibilité de retrouver une saga digne de ce nom. Ce n’est pourtant pas les prétendants qui manquent, Bumilangit, une entreprise qui nous vient tout droit d’Indonésie, semble néanmoins être sur la bonne voie.

Bumilangit, un héritier pour Marvel ?

Bumilangit est une société riche en personnages avec plus d’un millier de caractères à son actif. À sa tête, Bismarka Kurniawan, un passionné de bande dessinée qui a fait ses études d’ingénieur à l’université de Cornell aux États-Unis et a lancé sa carrière en rassemblant des personnages nés de la richesse intellectuelle de l’Indonésie et du développement de l’industrie de la bande dessinée du pays dans les années 80.

Actuellement, l’entreprise publie une dizaine de bandes dessinées à l’année. Depuis la possibilité d’inclure des investissements étrangers dans la production de films indonésiens en 2015 qui a multiplié le palmarès de films du pays, il s’est également lancé dans l’adaptation cinématographique. Actuellement à l’affiche, Gundala est un héros de bande dessinée indonésienne qui date de 1969.

Gundala, un nouveau leader, une nouvelle histoire ?

Gundala, un héros alimenté par la foudre, peut à l’instar d’Iron Man unir une équipe de super-héros et être le point d’ancrage du nouvel univers cinématographique de la BCU. À ce jour, l’entreprise a déjà annoncé huit films pour les six prochaines années. Le film réalisé par Joko Anwar porte la structure standard d’un véritable héros avec le statut d’orphelin et un père qui s’est battu contre les politiciens véreux.

Gundala est très condensé et aurait pu être réparti sur plusieurs films. Néanmoins, c’est une production de plus grande ampleur que les films indonésiens standards. Il a nécessité des tournages sur au moins 70 lieux différents et présente des combats merveilleusement chorégraphiés. La BCU garde néanmoins une personnalité qui le distingue positivement des productions hollywoodiennes avec une trame de fond basée sur les légendes de l’Asie du Sud-Est et aucunement sur les extraterrestres de Stan Lee.


LA PHASE 1 OFFICIELLEMENT LANCÉE

Avec ce film, Bumilangit lance la phase 1 de son cinematic universe et 4 nouvelles adaptations sont déjà en cours d’écriture. Le prochain film est d’ailleurs déjà connu : Si Buta dari dari Gua Hantu (ou L’aveugle de la grotte fantôme). La mise en scène est confiée à Timo Tjahjanto, qui sera également en charge de la conception des techniques de combat des héros à venir.

Si le projet parait ambitieux, Bismarka Kurniawan reste confiant et pense que cet univers peut devenir un véritable phénomène mondial. « Je sais que certains films pourraient avoir du succès. Certains ne le feront pas, mais nous devons attendre que les arcs de personnages soient complets pour construire le grand tournoi en équipe à la fin de notre première phase, et ensuite voir comment nous continuerons à nous développer à partir de là. »

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de