Le harcèlement est une violence souvent très peu visible et qui cause des dommages importants, particulièrement pour les plus vulnérables comme le sont les enfants. Comment reconnaître ce problème et y faire face ?

Les adultes sont plus armés, ils ont déjà un vécu qui les rend capables d’identifier les situations à risque et de se défendre face à différentes attaques, physiques ou verbales. Mais qu’en est-il quand ces attaques sont dirigées vers des enfants en milieu scolaire ?

Le harcèlement scolaire, un fléau grandissant dans les écoles.

Le harcèlement scolaire, qu’est-ce que c’est ?

Définition

À partir de quand un comportement s’apparente à du harcèlement ? Chacun a sa propre idée sur la question mais il y a consensus pour dire qu’il y a immédiatement un problème si on prévient une personne d’arrêter un certain comportement physique ou verbal hostile à notre égard et qu’elle continue.

Wikipédia définit le harcèlement comme « un enchaînement d’agissements hostiles répétés visant à affaiblir psychologiquement la personne qui en est la victime ».

Du point de vue psychologique, la psychanalyste Marie-France Hirigoyen se penche particulièrement sur le harcèlement moral et le définit comme une « conduite abusive qui se manifeste notamment par des comportements, des paroles, des gestes, des actes, des écrits pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychologique d’une personne ».

Comme on peut le constater, le harcèlement peut ainsi avoir différentes formes. Il peut également être présent dans différents milieux, notamment, en milieu professionnel et même… en milieu scolaire.

Le harcèlement peut avoir différentes formes et se propager dans différents milieux.

Zoom sur le harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire, également appelé school-bullying, se définit comme une conduite intentionnellement agressive répétée et perpétrée par un ou plusieurs élèves à l’égard d’un ou de plusieurs autres élèves.

Les élèves qui ont recours au harcèlement scolaire veulent ainsi instaurer une relation dominant-dominé avec leurs victimes en leur nuisant et en les blessant verbalement (insultes, moqueries, etc.) ou même parfois, physiquement.

Trois critères permettent de déterminer si on est en présence d’un harcèlement scolaire ou non : L’intentionnalité, la répétition des agressions et l’existence d’une relation d’emprise de l’agresseur sur sa victime.

L’intentionnalité, la répétition et la relation d’emprise sont les 3 critères du harcèlement scolaire.

L’ampleur du harcèlement scolaire dans les écoles

Selon les chiffres du ministère de l’Education nationale, 700.000 élèves, soit 5 à 6 % des élèves au total, sont victimes de harcèlement scolaire et la moitié d’entre eux le subissent sévèrement. Toutefois, derrière ces chiffres officiels existent d’autres enfants qui souffrent en silence des agissements cruels et brutaux de leurs camarades de classe.

Ces traitements dégradants et blessants, souvent faits derrière le dos des professeurs, parents et responsables d’école, se présentent sous différentes formes. Grâce à l’émission « Le Monde en face », réalisée par Carole Gaessler, qui a décortiqué le sujet, on peut distinguer cinq visages du harcèlement scolaire :

Le harcèlement moral

C’est le harcèlement moral le plus fréquemment rencontré dans les écoles. En effet, il se caractérise par des agressions verbales comme des moqueries, des insultes, des menaces, des humiliations qui se fondent principalement sur la différence ou la stigmatisation de la victime selon certaines caractéristiques comme son apparence physique, son sexe, un handicap, un trouble de la communication, son appartenance culturelle ou encore ses centres d’intérêt.

Les harceleurs peuvent attaquer leurs victimes sur plusieurs points.

Le harcèlement physique

Saviez-vous qu’en France, un enfant sur dix environ subit un harcèlement de ce genre avec des lésions, ou marques corporelles résultant de bagarres. Néanmoins, mis à part les marques visibles, il existe également des marques moins visibles comme des difficultés de concentration, des problèmes de sommeil, un affaiblissement de l’estime de soi, l’isolement de l’enfant, un sentiment de honte ou de culpabilité qui s’agrandit, etc.

Le harcèlement sexuel

On peut se demander comment le harcèlement sexuel peut exister au sein des écoles et pourtant, cela existe bel et bien. Souvent, ce type de harcèlement s’exerce de la part des garçons envers les filles ou encore entre les filles. Il se caractérise par des paroles offensantes concernant les organes génitaux suivies par des gestes déplacés sur lesdits organes génitaux des victimes.

Le harcèlement matériel

Beaucoup d’enfants le subissent également. En quelques mots, le harcèlement matériel est le fait pour certains enfants – les harceleurs – de casser, voler ou détruire les objets appartenant aux autres enfants – les victimes -, ainsi, ces derniers rentrent souvent chez eux avec des fournitures scolaires manquantes, des fournitures abîmées ou salies.

Le cyber-harcèlement

Nouvelle forme moderne du harcèlement scolaire, le cyber-harcèlement dépasse les frontières de l’école pour s’attaquer aux victimes via internet. Un type de harcèlement plus rapide, qui peut s’effectuer en groupe et s’adresser indirectement ou directement à la victime.

Aussi bien les filles que les garçons peuvent être sujets au harcèlement scolaire.

Les conséquences du harcèlement scolaire chez les jeunes

Au départ, on peut penser que le harcèlement scolaire est une étape que tout enfant, tout élève subit et qu’il faut laisser faire et laisser aller pour forger le caractère de l’enfant, le forcer à s’affirmer et à répondre aux attaques qu’il subit afin de le préparer au monde des adultes et aux difficultés de la vie en général.

Toutefois, si on pense que cela se passe comme ça dans le meilleur des mondes, il en est souvent autrement dans la réalité. Pis encore, les conséquences du harcèlement scolaire peuvent aller très loin, non dans l’épanouissement de l’enfant mais dans sa destruction.

Attention, le harcèlement scolaire a des conséquences bien réelles qui peuvent devenir dramatiques.

Parmi les conséquences dramatiques du harcèlement scolaire, on note :

  • L’irritabilité
  • L’anxiété
  • Les troubles du sommeil
  • L’isolement social
  • L’affaiblissement de l’estime de soi

Quand les effets du harcèlement scolaire deviennent plus intenses, on assiste à :

  • Un absentéisme de l’enfant à l’école
  • Un décrochage scolaire voire une déscolarisation
  • Une auto-mutilation
  • Une somatisation

Dans les cas les plus extrêmes, les enfants auraient même des idées suicidaires et passent à l’acte.

Quand le harcèlement scolaire est à son summum, l’enfant peut même songer à se suicider.

Comment prévenir le harcèlement scolaire ?

Pour prévenir le harcèlement scolaire, il est important que l’établissement scolaire et les adultes fassent les efforts nécessaires pour :

  • Favoriser un environnement propice et encourager les bonnes relations entre les élèves et entre les adultes et les élèves
  • Identifier et régler au plus vite les situations de harcèlement scolaire.

En marge de ces mesures, le rôle des parents est également primordial pour prévenir le harcèlement scolaire.

En effet, selon le docteur en psychopathologie Hélène Romano, « le problème, c’est qu’un enfant harcelé ne va pas se plaindre à ses parents ». La raison en est que l’enfant se sent soit coupable de ce qui lui arrive, soit il a peur de ses harceleurs, soit il a honte.

Ainsi, c’est aux parents d’être vigilants et de détecter les signes d’alerte cités précédemment. Selon Hélène Romano, il est important d’instaurer une bonne communication entre parents et enfants et de porter une attention bienveillante sur son enfant pour le mettre en confiance et l’amener à se confier sur ses problèmes à l’école.

Créer un bon environnement scolaire est primordial pour prévenir le harcèlement scolaire.

Comment lutter contre le harcèlement scolaire et trouver des solutions ?

Une fois que le harcèlement scolaire a été détecté, plusieurs options s’offrent aux parents et à l’enfant.

En premier lieu, il vous est possible de prendre rendez-vous avec la direction de l’établissement scolaire dans lequel votre enfant étudie pour parler du problème et pour vous tenir informé des actions des responsables de l’école pour lutter contre ce harcèlement.

En second lieu, vous pouvez également contacter des établissements qui proposent des protocoles de prise en charge des victimes de harcèlement afin d’établir une scolarité adaptée pour votre enfant et le faire suivre durant l’année. Les professeurs principaux de votre enfant peuvent également agir à leur niveau pour solutionner le problème.

Enfin, n’hésitez pas à contacter un délégué de parents d’élèves afin de parler du problème entre adultes. Vous pouvez même établir un partenariat entre parents d’élèves et établissement scolaire afin de prévenir ensemble ce fléau et aider à instaurer un climat propice au sein et à l’extérieur de l’école.

Des mesures peuvent être prises pour lutter contre le harcèlement scolaire.

Votre enfant ou vous-même avez subi un harcèlement scolaire ? Comment vous en êtes-vous sorti ou quelles mesures avez-vous prises ?

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
HalontieMichel First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Michel First
Invité
Michel First

Si les instits s’immisçaient dans les différents entre enfants,s’ils travaillaient correctement en SURVEILLANT plutôt qu’en faisant les cents pas au milieu de la cours, il n’y aurait pas harcèlement scolaire. Je l’ai vu dans les années 1960 à l’époque ou les instits de droite disparaissaient…ou les fainéants de gauchistes préféraient… Lire la suite »