Si vous pensiez que les zombies n’existaient que dans la fiction, sachez désormais que ce n’est pas le cas. Il existe en fait dans la nature diverses espèces capables de changer d’autres espèces en « zombies », et parmi elles, nous avons cette terrifiante guêpe qui transforme les araignées en esclaves. Si cela semble tout droit sortir d’un film d’horreur, voici l’explication scientifique de ce phénomène.

Un processus fascinant

Des scientifiques du Smithsonian Tropical Institute et de l’Université fédérale d’Uberlândia au Brésil ont récemment tenté de déterminer comment une guêpe parasitoïde pouvait générer autant de changements chez des araignées qui finissent par leur obéir aveuglément. Ils ont notamment appris que la guêpe, qui appartient à la famille des guêpes Ichneumonidae, assure la survie de son espèce en détournant le cerveau d’une araignée.

Pour ce faire, les minuscules larves de la guêpe s’attachent à l’abdomen de l’araignée. Bien que cela ne donne pas à la guêpe un accès immédiat au système nerveux de l’araignée, il ne s’agit que d’un petit obstacle. Les larves injectent ensuite des substances psychotropes, ressemblant à du sang, dans l’abdomen de l’araignée.

Cette substance va peu à peu envahir l’araignée, atteignant ainsi son système nerveux central. Une fois que c’est fait, et que la larve arrive à éclosion, l’araignée est alors obligée de tisser une toile spéciale pour servir de cocon à la guêpe. Une fois que la nymphe est sécurisée, elle envoie l’araignée vers une mort rapide et prématurée. Les restes de l’araignée vont servir de nourriture à la guêpe.

Une araignée qui tisse un cocon

Les recherches sur ce phénomène de « zombification »

William Eberhard et Marcelo Gonzaga, les chercheurs à l’origine de l’étude, ont rassemblé de nombreuses preuves quant à l’explication précédemment donnée. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans le Biological Journal of the Linnean Society. Pour la réalisation de leur étude, ils ont combiné une analyse de tous les rapports connus sur différentes espèces de guêpes connues pour zombifier différentes espèces d’araignées dans le monde, et ont également mené de nouvelles observations autant sur les guêpes que les araignées.

Malgré l’importance de cette découverte, les deux scientifiques souhaitent encore une meilleure compréhension du processus de zombification de la guêpe, car des mystères entourent encore ce phénomène. William Eberhard a notamment expliqué : « Maintenant que nous disposons d’un mécanisme proposé, nous pouvons poser une nouvelle série de questions. Comme les lignes des toiles d’araignée représentent des enregistrements précis de leur comportement, nous avons pu étudier la zombification en détail comme jamais auparavant en examinant les lignes des toiles de cocon et de mue. »

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de