— progressman / Shutterstockcom

Le harcèlement de rue a pris un tournant encore plus scandaleux à Strasbourg. Tout simplement parce qu’elle portait une jupe, une jeune étudiante a été agressée et insultée par trois hommes malintentionnés. Malheureusement, de tels évènements ne sont pas des cas isolés.

Une agression en plein jour et sans aucune réaction de la part de plusieurs témoins y ayant assisté

La police française a ouvert une enquête après qu’une jeune femme a porté plainte pour avoir été agressée physiquement et verbalement par trois hommes en plein jour pour avoir porté une jupe. Élisabeth, âgée de 22 ans et étudiante en langues étrangères appliquées à Strasbourg, a raconté sa mésaventure à la radio France Bleu. Selon son récit, la jeune femme rentrait tranquillement chez elle quand trois hommes d’une vingtaine d’années l’ont interpellée. L’un d’eux a crié « regarde cette p*** en jupe », ce qui l’a amenée à répondre d’instinct, avant que le groupe ne lui dise « tu te tais s***** et tu baisses les yeux ».

Après cette insulte, deux des individus l’ont immédiatement immobilisée, tandis que le troisième la frappait au visage. Tout de suite après leur méfait, les trois hommes se sont enfuis. Heureusement, Élisabeth n’a pas été gravement blessée et s’en est sortie avec un œil au beurre noir. Quoi qu’il en soit, la situation est grave puisque l’agression s’est produite en plein jour et devant une quinzaine de témoins qui n’ont pas du tout réagi face à la situation. Aucun d’entre eux n’a pensé à appeler les forces de l’ordre ou à aider la jeune femme, même après l’agression. « C’est ce qui me révolte le plus dans l’histoire », a déclaré Élisabeth.

Après son agression, la jeune étudiante n’a pas hésité à porter plainte, et à raconter son histoire aux médias. Par ailleurs, elle a décidé que cette mésaventure n’allait pas l’empêcher de continuer à porter des jupes. « Je relativise énormément, ça aurait pu être bien pire. La vie est tellement courte, il y a tellement de belles choses qui arrivent. Il ne faut pas se laisser abattre et avoir maintenant peur de sortir, avoir peur de mettre une jupe », a déclaré Élisabeth. Elle a également dénoncé cette tendance croissante au harcèlement de rue à Strasbourg déclarant : « C’est toujours des remarques dans le dos. Il va lancer ‘t’es bonne’ et va partir tout de suite. C’est toujours très lâche en fait. C’est ce que j’ai remarqué cet été, c’est l’été des lâches. » À noter que peu après l’agression d’Élisabeth, France Bleu a rapporté que deux autres femmes avaient également été agressées à Mulhouse, parce que leurs jupes étaient « trop courtes ».

Une agression qui a attiré l’attention du gouvernement

Rapidement, sa photo et son témoignage publiés sur le compte Twitter de France Bleu Elsass ont créé le buzz sur les réseaux sociaux, suscitant l’indignation des internautes face au problème de harcèlement de rue qui sévit en France depuis des années. Le gouvernement n’a pas non plus tardé à réagir à la situation. D’une part, la direction départementale de la sécurité publique du Bas-Rhin a annoncé dans un communiqué de presse l’ouverture d’une enquête pour « violences commises en réunion suivies d’une incapacité n’excédant pas 8 jours », a rapporté Le Figaro.

D’autre part, la ministre déléguée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a également dénoncé cette violence lors d’un déplacement à Strasbourg. « La jupe n’est pas responsable de l’attaque et la femme encore moins… Une femme n’est jamais frappée parce qu’elle porte une jupe. Une femme est frappée parce qu’il y a des gens misogynes, sexistes, violents, et qui se libèrent de toute loi et de toute règle de civilité en les frappant », a-t-elle déclaré à France Bleu. La ministre a également exhorté la population à ne pas hésiter à appeler la police s’ils étaient victimes ou témoins d’incidents de harcèlement de rue contre les femmes dans un espace public.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Papounet UT Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Papounet UT
Invité
Papounet UT

« tu te tais s***** et tu baisses les yeux ». Mais qui peut bien dire ça de nos jours en France ? Les mêmes qui disent nique la France à n’en pas douté. Même s’ils sont pris les juges leur mettront juste un rappel à la loi car ils… Lire la suite »