L’abus d’alcool est un problème qui persiste dans de nombreuses régions du monde depuis de nombreuses années. Pourtant, ce ne sont pas les campagnes de sensibilisation qui manquent. Selon un rapport du National Institute of Health (NIH), la situation s’aggrave aux États-Unis. La consommation d’alcool par personne a augmenté de 8 % en moyenne et les décès liés à l’alcool ont doublé entre 1999 et 2017 dans le pays américain.

Un million de décès depuis 1999

En 2017, le nombre de décès liés à l’alcool s’élevait à 72 558 aux États-Unis – le pays recensait seulement un peu plus de 35 000 décès liés à la boisson en 1999. Selon le rapport, environ un million de personnes sont décédées à cause de l’alcool entre ces deux périodes. Près d’un tiers de ces décès est lié à la maladie du foie et 18 % à la surdose.

Jusqu’ici, les taux de décès liés aux boissons alcoolisées chez les personnes âgées de 45 à 74 ans sont les plus élevés. Cependant, de plus en plus de personnes âgées de 25 à 34 ans meurent chaque année à cause de la boisson. Les causes de mortalité les plus fréquentes chez ces dernières seraient la surdose, le suicide et la cirrhose, une maladie du foie souvent provoquée par la consommation chronique d’alcool.

— Africa Studio / Shutterstock.com

Les décès dus à l’alcool ont beaucoup augmenté chez les femmes

Les statistiques montrent que les hommes sont de plus gros buveurs que les femmes. Cependant, les décès dus à l’alcool chez la gent féminine sont plus nombreux chaque année. Ils ont notamment augmenté de 85 % en dix-huit ans. En tout, 18 072 femmes ont perdu la vie à cause de l’alcool en 2017, contre 7 662 en 1999.

« Plus de femmes boivent et elles boivent plus », a déclaré Patricia Powell, directrice adjointe de l’Alcohol Institute, une division du National Institute of Health. Le taux de consommation d’alcool a effectivement augmenté de 10,1 % et celui de la consommation excessive d’alcool de 23,3 % chez les femmes.

Le rapport indique que cette augmentation du nombre des décès dus à l’alcool pourrait être liée à un problème dans la politique américaine de santé publique et de drogue.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de