Des scientifiques chinois ont créé des mutants en modifiant le code génétique d’embryons humains

Pour la première fois au monde, des chercheurs chinois ont modifié des gènes sur un embryon humain. Très controversée d’un point de vue éthique, cette expérience a de quoi effrayer. SooCurious vous explique les secrets de cette découverte.

Bien qu’étrange et assez stupéfiante, la possibilité de modifier des gènes sur un embryon humain pourrait avoir un effet bénéfique sur le traitement des maladies héréditaires. En effet, des maladies telles que la mucoviscidose ou certains cancers pourraient être amoindries grâce à la technologie développée par les scientifiques chinois de l’université de Sun Yat-sen, à Canton. Autorisées en Chine ou aux Etats-Unis, ces pratiques scientifiques sont néanmoins interdites dans la majorité des pays occidentaux.

embryon-modification-mutant-genetique
Un embryon génétiquement modifié via Shutterstock

Pointés du doigt par les défenseurs de l’éthique, les chercheurs ont souligné que leurs travaux avaient été effectués sur des embryons non viables (c’est-à-dire n’ayant pas les ressources nécessaires pour devenir des bébés). En tentant de modifier le gène responsable des bêta-thalassémies (formes d’anémies héréditaires dues à une déficience des globules rouges), les scientifiques ont développé une technique de montage de la lignée germinale (cellules susceptibles de former les gamètes) appelée « CRISPR ». Les chercheurs ont concentré leurs efforts sur l’utilisation de CRISPR sur le génome des cellules somatiques (cellules non-reproductives comme celles trouvées dans la peau, les muscles, les nerfs, les os et le foie par exemple) pour les aider à étudier les maladies. S’ensuit une modification de l’ADN des embryons de telle sorte que ces modifications soient conservées dans la lignée germinale, et ainsi transmises aux générations futures.

embryon-modification-code-genetique
Une partie du code génétique est effacée via Shutterstock

Cette découverte scientifique est à la fois exceptionnelle par son ingéniosité technologique et terrifiante par sa modification de la nature. Grâce à la technique de montage CRISPR, les chercheurs réussissent littéralement une mutation du genre humain et indiquent pouvoir éviter certaines maladies. À la rédac’ de SooCurious, bien qu’impressionnés par une telle avancée scientifique, nous sommes perplexes et nous nous posons beaucoup de questions éthiques autour d’une telle modification… Pensez-vous que ces chercheurs chinois sont allés trop loin ?

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux