Plongez au cœur des origines de la fête d’Halloween

Plongez au cœur des origines de la fête d’Halloween

Bonbons, citrouilles, déguisements, et films d’horreur, voilà comment se résume Halloween en général. Mais savez-vous d’où vient cette fête célébrée le 31 octobre ? 

 

Des origines celtiques

« Halloween » vient de l’anglais « All Hallows-Even«  et signifie « la veille de tous les saints », c’est-à-dire la veille de la fête de la Toussaint. « Hallow » est l’ancienne forme du mot « holy » qui veut dire « saint », et « even » renvoi à « evening », soit « le soir ». Quant à son origine, la plupart des historiens considèrent la fête de Samain comme l’ancêtre de Halloween. Cette dernière était célébrée il y a plus de 2500 ans au début de l’automne, le 31 octobre, par les celtes et constituait une sorte de nouvel an.

Une soirée d’Halloween en 1832, en Irlande © Wikimédia / domaine public

LES FRONTIÈRES ENTRE LE MONDE DES MORTS ET CELUI DES VIVANTS 

Pour eux, cette nuit n’appartenait ni à l’année écoulée, ni à l’année à venir et se déroulait en dehors du temps. Selon leur croyance, les frontières entre le monde des morts et celui des vivants étaient ouvertes lors de Samain ce qui permettaient aux esprits et démons de venir rendre visite aux vivants. Ils avaient alors l’habitude d’éteindre le feu de leur foyer et de se rassembler autour du feu sacré de l’autel lui-même étouffé pour empêcher les esprits maléfiques d’entrer dans le village. Après la cérémonie, chaque famille repartait avec une des braises afin de rallumer le feu dans leur maison et ainsi aborder la nouvelle année de manière sereine. Ils laissaient aussi des gâteaux comme offrandes pour honorer les morts.

 

L’avènement de la Toussaint

Dès le siècle suivant, les catholiques décident eux aussi de rendre hommage aux disparus avec la Toussaint. A l’origine, elle se déroulait le 13 mai, soit le jour de l’anniversaire de la dédicace – un acte religieux qui consiste à consacrer un édifice – du Panthéon, et remplaçait ainsi la fête des Lemuria qui conjurait les spectres malfaisants. Elle fut décalée au 1er novembre par le pape Grégoire IV au IXe siècle, date qui a été choisie pour christianiser la fête de Samain. Le changement de date ne fut pas systématique, notamment en dehors de l’Europe centrale.

© Pixabay

Malgré l’avènement de la Toussaint, les traditions venues de la Samain continuent en Irlande, et, à la suite de la Grande Famine en 1845, les Irlandais s’installant aux Etats-Unis, apportent avec eux pratiques et coutumes. Parmi elles, la légende de Jack-o’-lantern – dont on vous a déjà parlé – qui provient d’un vieux conte irlandais et qui est à l’origine des citrouilles d’Halloween. Après avoir fait une farce au diable, Jack est condamné à rester entre le paradis et l’enfer. Il est alors obligé de se promener avec une lanterne creusée dans un navet pour éclairer son chemin et réapparaît chaque année le jour de sa mort le 31 octobre.

© Pexels

 

La rencontre avec les Etats-Unis 

Si aujourd’hui, Halloween est aussi répandue, c’est grâce à l’influence des Etats-Unis. Vers la fin du XIXe siècle, elle devient une fête nationale en Amérique. La citrouille étant plus répandue et plus large que le navet, les Américains l’utilisent pour sculpter le visage de Jack-o’-lantern le jour d’Halloween. Tout ceci plonge le pays dans une atmosphère mystérieuse, et les commerciaux en profite pour vendre tout ce qui est associé à la mort, la magie et les monstres mystiques.

LES COULEURS NOIRE ET ORANGE PROVIENNENT DE LA FÊTE DES MORTS AU MEXIQUE

Quant au « Trick or treat », soit un « bonbon ou un sort », il apparaît dans les années 1930. Si la tradition du porte à porte existait déjà au Royaume-Uni et en Irlande, il consistait à la base a réciter des prières contre de la nourriture. Les Américains reprennent la coutume et décident de demander des friandises ou de jeter un sort en cas de refus. Les bonbons ont ainsi remplacé les gâteaux offerts en offrande durant la Samain. Les couleurs noire et orange proviennent elles de la Fête des Morts du Mexique.

El dia de los muertos à Tijuana © Wikipédia / Thirty two

 

Une fête toujours populaire

© Pixabay

Aujourd’hui, plus de 2500 ans après la fête de Samain, Halloween est plus que jamais populaire. Aux Etats-Unis, elle est fêtée par un Américain sur deux. Là-bas, 72,3 % des habitants distribuent des bonbons et 40,6 % se déguisent. Mais chaque pays possède ses propres traditions. En Irlande par exemple, où Halloween est très attendue, tout le monde se déguisent et de grands feux d’artifices sont tirés dans tout le pays.

En Ecosse, la fête est centrée sur les fées. Dans certaines régions du nord de la France, on perce des betteraves pour y placer des bougies. En Suisse, on défile dans la rue avec des raves creusées. Dans les Caraïbes, les enfants de l’île de Bonaire, se rassemblent dans les confiseries plutôt que de faire du porte-à-porte. Halloween est également représentée dans de nombreux films et séries télévisées, avec parfois un épisode spécial. Voici d’ailleurs cinq films d’horreur à voir sur Netflix ce 31 octobre.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux