— Evan El-Amin / Shutterstock.com

Alors que les conséquences dramatiques des incendies en Amazonie et la question de l’avenir du poumon de notre planète avaient été abordées au coeur du sommet du G7 au mois d’août en France à Biarritz, le prochain sommet n’abordera pas la question climatique.

Ce jeudi 17 octobre, la Maison Blanche a confirmé que le prochain sommet du G7 aura lieu en Floride, dans un des clubs de golf de la « Trump Organization » appartenant au président américain. Une nouvelle annoncée par Mick Mulvaney, le chef de cabinet du chef de l’Etat fédéral, et qui a suscité l’indignation chez les politiques et les membres de la société civile. En effet, ceux-ci pointent du doigt risques de corruption, conflits d’intérêts et possibilité d’anti-constitutionnalité compte tenu d’une telle décision, motivée par le président en personne à Biarritz.

Face à cette vague de critiques, le président a finalement annoncé ce samedi 19 octobre vouloir renoncer à organiser le G7 dans un de ses golfs en Floride. Le Trump National Doral Club, situé à Miami, qui devait accueillir, du 10 au 12 juin 2020, le prochain sommet du G7 rassemblant les dirigeants des sept pays les plus industrialisés du globe, va donc être remplacé par un autre site appartenant tout de même au président.

La prise de décision concernant le lieu de réunion n’est pas l’unique fait qui a suscité la colère de plus d’un. En effet, « le changement climatique ne sera pas au programme« , a simplement annoncé le chef de l’Etat américain. Une nouvelle des plus inquiétantes, lorsque l’on prend en considération les conséquences dramatiques du réchauffement climatique sur notre planète. Par ailleurs, Donald Trump est le seul dirigeant du monde à avoir retiré son pays de l’accord de Paris sur le climat. Il se met donc une nouvelle fois à l’écart de toutes responsabilités face aux changements du climat. Le prochain sommet du G7 s’annonce donc particulièrement inquiétant pour le sort de notre planète et pose de possibles interrogations concernant des conflits d’intérêts entre les Etats.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de