Le Cri – Edvard Munch

« Quand je peins la maladie et la souffrance, je ressens, au contraire une libération bénéfique. C’est là une saine réaction qui m’apprend à vivre et à avancer. »

Cette citation définit assez bien l’état d’esprit du peintre. Qu’a-t-il voulu représenter dans ce tableau ? Trois hypothèses s’affrontent. Tout d’abord, on sait que Edvard Munch était un passionné d’histoire. Lors de l’Exposition universelle de 1883, il a vu des copies des momies Chachapoyas. Complètement décharnées, celles-ci semblent s’être figées dans le temps et dans l’espace. D’autre part, à la fin août de la même année, en Indonésie, l’éruption du volcan Krakatoa provoque beaucoup de dommages. Des écrits de l’époque attestent de visions d’apocalypse aux quatre coins du globe. Edvard Munch en a-t-il été témoin ? Enfin, Helen Mûri, une météorologue suédoise, pense que les nuages nacrés restent la source directe d’inspiration du peintre. Jugez plutôt.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de