— Nickolai Repnitskii / Shutterstock.com

Au printemps et en été, on peut voir partout dans le monde de nombreux oiseaux qui entament leur périlleuse aventure de migration. Si de nombreux autres types d’animaux migrent également, la migration des oiseaux se distingue par les très grandes distances que certaines espèces doivent parcourir. Les questions qui se posent étant alors : pourquoi les oiseaux migrent-ils et pourquoi certaines espèces voyagent-elles si loin ?

La migration : l’art de voyager pour survivre

Avec leur incroyable capacité de vol, leur vitesse et leurs excellentes compétences en navigation, les oiseaux sont parfaitement équipés pour parcourir des milliers de kilomètres. Et pour s’assurer de ne jamais manquer de ressources, ou pour trouver des endroits plus favorables pour la reproduction, certaines espèces d’oiseaux n’hésitent pas à faire le parcours du combattant et voler sur des milliers – voire des dizaines de milliers – de kilomètres au cours des saisons de migration printanière et automnale.

Pour la majorité des oiseaux migrateurs, l’une des principales raisons de la migration est en effet la pénurie de nourriture. Si tous les oiseaux devaient rester dans les mêmes zones toute l’année, la nourriture se ferait naturellement plus rare et la reproduction serait par conséquent plus difficile. Et comme les sources de nourriture se régénèrent chaque printemps dans les régions du nord, des millions d’oiseaux migrent vers ces régions pour profiter de l’abondance. Mais la nourriture à elle seule n’explique pas la migration des oiseaux.

En effet, les oiseaux effectuent également de grands déplacements pour bénéficier des meilleures conditions de reproduction. Ces conditions sont très variables d’une espèce à une autre, et cela nous amène à d’autres paramètres qui influent sur la migration, à savoir le climat et la présence de prédateurs ou de maladies. Malgré une excellente capacité d’adaptation, les oiseaux préfèrent en effet subsister dans des environnements calmes et tempérés où il n’y a pas de menaces pour leur vie et celle de leur progéniture.

― Albert Beukhof / Shutterstock.com

Un exploit de la nature qui peut être inné ou appris

Quant à savoir comment les oiseaux arrivent à parcourir de si grandes distances, il faut comprendre que c’est loin d’être quelque chose de facile pour ces animaux. En effet, les oiseaux doivent déployer énormément d’efforts et d’énergie pour la migration. Le parcours est tellement difficile que certains oiseaux finissent par périr en cours de route. Heureusement, les oiseaux sont naturellement équipés pour faire face à ce phénomène. Quoi qu’il en soit, si la migration est inscrite dans les gènes de certains oiseaux, ce n’est pas le cas pour tous, a expliqué The Conversation.

Pour les espèces comme la sterne caspienne, la migration n’est pas innée. Il s’agit plutôt de quelque chose que l’oiseau apprend de se parents. Mais dans un cas ou dans l’autre, ils finissent tous par bien se débrouiller au final. Quant aux grands champions de la migration, les espèces qui parcourent les plus grandes distances pour aller vers d’autres territoires sont notamment la barge rousse et la sterne arctique. La première parcourt une distance de plus de 12 000 kilomètres de l’Alaska à la Nouvelle-Zélande en période de migration. La deuxième espèce voyage encore plus loin puisqu’elle parcourt les 35 000 kilomètres qui séparent l’Arctique et l’Antarctique chaque année. Pour aller plus loin, découvrez également 15 faits intrigants sur les oiseaux.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
BERNARD
BERNARD
1 mois

Toute notre admiration va en particulier à ces petits cui-cui car on se demande comment ils peuvent résister à un tel effort et à tous les dangers qui les menacent dans cette migration. La nature nous bluffe tous les jours et en plus on ne sait pas tout.