— MONOPOLY919 / Shutterstock.com

Les systèmes de reconnaissance faciale sont de plus en plus omniprésents dans nos sociétés, notamment en matière de sécurité. Si cette technologie offre de nouveaux services au quotidien ou dans le cadre d’enquêtes officielles primordiales, elle porte également des aspects négatifs et inquiétants pour notre vie privée. C’est notamment la question que soulève la start-up Clearview AI.

Clearview AI est une entreprise américaine dotée d’une base de données de trois milliards de photographies. L’Australien Hoan Ton-That est à l’origine de la création du dispositif « Clearview« , déjà utilisé par des centaines d’agences gouvernementales américaines, dont le Federal Bureau of Inverstigation (FBI) et plusieurs entreprises privées spécialisées dans la sécurité. Cette nouvelle technologie présente certains points positifs. En effet, elle a notamment « aidé les forces de l’ordre à traquer des centaines de criminels, notamment des pédophiles, des terroristes et des trafiquants sexuels« , comme cela est expliqué sur le site officiel de la start-up. Grâce à ce dispositif, l’entreprise peut identifier plus facilement et plus rapidement les auteurs d’infractions.

Néanmoins, l’utilisation de la reconnaissance faciale par les forces de l’ordre interroge autant qu’elle inquiète. Si elle permet d’identifier davantage de délinquants, elle présente également des revers négatifs, même si certaines entreprises ne se préoccupent pas de ceux-ci, comme le révèle le New York Times dans une étude publiée le 18 janvier 2020. En effet, selon les spécialistes, cette technologique peut s’avérer très dangereuse. « Les possibilités de militarisation sont infinies. Imaginez un gouvernement étranger qui l’utilise pour creuser des secrets sur les gens pour les faire chanter ou les jeter en prison« , explique notamment Eric Goldman, co-directeur du High Tech Law Institute de l’université de Santa Clara.

Clare Garvie, chercheuse au Centre de confidentialité et de technologie de l’université de Georgetown, s’inquiète à son tour : « Nous n’avons aucune donnée pour suggérer que cet outil est précis. Plus la base est grande, plus le risque d’identification erronée l’est aussi (…). Ils parlent d’une énorme base de données de personnes qu’ils ont trouvées au hasard sur Internet. » Cette technologie de reconnaissance faciale développée par Clearview AI pourrait donc menacer notre vie privée, sachant que sa base de données est alimentée à partir de photographies et de données personnelles récupérées illégalement sur Internet. Sous couvert de protéger les individus et les biens, des États l’utilisent afin de mettre en place un système de surveillance généralisé ou pour condamner une certaine quantité de personnes.

Ainsi, avez-vous peur que cette technologie de reconnaissance faciale américaine soit un jour instaurée en France afin de traquer plus facilement les criminels, les pédophiles, les terroristes ou encore les trafiquants sexuels au détriment de votre vie privée ? Vous pouvez lire notre article complet sur Clearview AI ici.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Kak42 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Kak42
Membre
Kak42

Il est est où, le sondage ?