— Artsiom Petrushenka / Shutterstock.com

Les scientifiques commencent à détecter des corrélations significatives entre les ouragans et le changement au niveau des océans profonds. Des mesures prises durant le passage de l’ouragan Nicole en 2016 ont d’ailleurs apporté davantage d’éclaircissements sur l’influence de ces catastrophes naturelles sur le remodelage des océans.

Les impacts des ouragans sur les océans

Les activités cycloniques jouent un rôle important dans la régulation du système océanique. En effet, elles permettent d’éliminer les surplus de chaleur emmagasinée par les eaux. De plus, l’apport de pluie favorise également la baisse de la température de l’eau durant les périodes chaudes de l’année. Les spécialistes s’accordent également à dire que les cyclones impactent aussi l’activité biologique qui se passe à l’intérieur des eaux profondes. En effet, les courants occasionnés par les vents forts apportés par l’ouragan font remonter en surface les eaux riches en nutriments, ce qui favorise le développement des phytoplanctons.

Des études récentes ont pu mettre en évidence que les dépressions cycloniques accélèrent la pompe biologique. Les matières organiques accumulées en surface sont envoyées dans les couches plus profondes des océans. Au final, une grande quantité de nutriments se retrouvent dans les fonds marins, ce qui permet ainsi à la faune vivant dans les profondeurs des océans de bénéficier d’un apport en nourriture considérable.

Néanmoins, sur le long terme, ce phénomène pourrait poser problème vis-à-vis de la séquestration de carbone. De plus, il pourrait également occasionner des changements dans le mode de vie des créatures vivant dans les eaux profondes.

Un ralentissement des courants marins occasionne des inondations

Des océanographes ont pu observer que le passage de l’ouragan Dorian a provoqué une baisse de la vitesse du Gulf Stream. En temps normal, ce courant très fort coule fréquemment de 3 à 5 mph, emportant avec lui une énorme quantité d’eau. Alors, quand les vents forts emmenés par l’ouragan ont stoppé de façon temporaire le flux du Gulf Stream, les eaux ont été dirigées vers les côtes et ont provoqué une inondation dans les villes alentour.

Tout cela permet d’apporter confirmation du fait que les activités cycloniques influencent considérablement les océans de différentes façons. Il faut s’attendre à ce que le changement climatique accentue encore les caractéristiques des dépressions cycloniques actuelles. L’équilibre écologique et les cycles dans les océans profonds vont encore subir des changements notables. Les scientifiques restent aux aguets pour suivre de près l’évolution de ce système si complexe.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de